to open the world and send it reeling



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 to open the world and send it reeling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 10

Celeb + © : Sam Claflin, alaska

Points : 11



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 20:26

brendon adam fitzgerald
I scream and shout to make you leave

prénom(s), nom : Brendon Adam Fitzgerald. On lui donna son principal prénom sans raison particulière, sans signification. Une ignorance à l'image de son enfance amère. Son patronyme, quant à lui, aurait pu le donner un sentiment de d’orgueil, mais jamais il ne l'a exploité. Parce qu’il ne veut pas être redevable. Pour lui Fitzgerald est un nom comme il en existe tant d'autres à l’exception que celui reflète un monde auquel il aurait préféré ne jamais appartenir. Car il finit par vendre son âme au diable et à bafoué dont ce dont en quoi il croyait. surnom Bren. Il n’a jamais aimé qu’on l’appel par son prénom, parce qu’il ne s’est jamais senti l’âme d’un Brendon. Il ne s’est jamais senti aventurier et n’est pas crédule contrairement à tout ce qu’il a pu lire par le passé à ce sujet. Ce sont deux syllabes qu'il refuse d'entendre chez ses proches, sa famille. Alors pour eux, c’est Bren. âge : Trente ans. Depuis deux mois Bren a passé ce cap que redoutent tant les vingtenaires. Lui non. La trentaine lui permet de d'affirmer davantage, de pouvoir prétendre à des postes plus prestigieux et d’être pris plus au sérieux. Un véritable renouveau. date et lieu de naissance : Il est né un 18 octobre, dans la simplicité d'une matinée d'autonome à Withehall. Sa famille est présente dans cette ville depuis sa fondation. Non, les Fitzgerald c’est plus qu’une famille, c’est un clan, une dynastie. nationalité : Américaine. Les Fitzgerald sont implantés aux Etats-Unis depuis plusieurs générations, le premier a y avoir posé le pied étant John Fitzgerald, un irlandais. origines : Les quelques reflets roux dans ses cheveux sont le signe de lointaines origines irlandaises. Tout comme son nom. à whitehall depuis : Toujours. Son enfance il l'a passé à Whitehall, comme son adolescence. L’atmosphère du manoir familial lui donnait cette horrible sensation d’étouffer, alors il quitta la ville. Il doute que ses parents furent enchantés de ce départ. Ou peut-être pas finalement, lui qui était si transparent à leur n’a pas dû leur manquer. occupation : Trader. Il joue avec l’argent comme d’autres s’amuseraient avec des confettis. Il aime ça, ça le diverti et lui permet de se faire un titre autre que grâce à son patronyme si célèbre. Pourtant Bren ce n’est pas un magna de la finance, un artiste. On lui dit qu’il joue du piano comme Mozart. Comme ces personnes s’étaient trompées ! Il n’a plus touché un instrument depuis plus de six ans. Une désillusion qu’il ne cesse de vouloir oublier. Une frustration qu’il comble par l’argent. Son retour à Whitehall fait naître en lui des ambitions nouvelles propres aux Fitzgerald. La politique. statut financier : Riche. Même s'il doit cette situation à sa famille, il est fier de dire qu'il a réussit à se faire une petite fortune à Wall Street. statut civil : Marié depuis deux ans à cette femme qui partageait ses désillusions de jeunesse et qui la comprend mieux que personne d’autre. Ses regards et ses sourires respirent une sincérité qu’il aimerait lui rendre. orientation sexuelle : Lui n’a d’yeux que pour les courbes féminines. Trop. caractère : Audacieux, habile, professionnel, arrogant, obstiné, patient, sarcastique, confiant, réaliste, ambitieux, créatif, impulsif, solitaire, opportuniste, intuitif, persuasif, inventif, critique, vif, souriant, charismatique. groupe : roamer. avatar : Sam Claflin. crédit : écrire ici.

all little things about me
(one) lui, il n'aime pas la solitude. Daisy est née alors qu'il venait tout juste d'atteindre ses deux ans. Trop jeune pour s'en rendre compte, il remarqua cependant bien assez tôt que ses parents ne portaient pas le même regard sur sa sœur. Il se senti soudainement effacé, transparent. Des enfants Fitzgerald il était celui dont on ne remarquait pas la présence tant il se faisait discret. Pourtant cette ignorance ne semblait pas l’affecter puisqu'il pouvait passer des heures à rester enfermer dans sa chambre, à écrire. Souvent il lui arrivait se faufiler entre les murs de l’immense demeure des Fitzgerald pour traquer la moindre information. C'est ainsi qu'il entendit, dans l'encadrement d'une porte et entre les pleurs de la petite Judith, que des jumeaux allaient venir compléter cette famille déjà grande de trois enfants. en réalité ce n'est pas la solitude qui lui fait peur, tellement il est entouré, mais l'ignorance. (two) Lui, il aime l'impossible. il commença à jouer du piano à l'âge de six ans, base d'une bonne éducation selon son père. Très vite cet instrument devint son exutoire, une façon pour lui d'évoquer les non-dits qui lui restaient dans l’obscurité. On pensait de lui qu’il avait un véritable talent. Il voulu devenir pianiste alors il quitta la demeure familiale sans consulter ses parents. ce n’est pas l’impossible qu’il aime, c’est l’inaccessible. (three) lui, c’est un artiste. un artiste désabusé Des rêves pleins la tête il tenta de se trouver un nouveau chez-lui dans cette ville appelée la grosse pomme. Un nouveau monde s’offrait à lui, un monde qui ne tarderait pas à devenir le sien. Il espérait toujours entrer dans un grand conservatoire, quelque chose d’inespéré. Mais ses espoirs furent très vite balayés par une simple lettre et deux petits mots "non admis" et des mots se mirent à résonner dans son esprit, telle une rengaine infernale « on te l’avait bien dit ». non, lui n’est même pas un artiste. un artiste ne se décourage pas il l’a fait. (four) lui, il a l'art du mensonge à Whithehall il y avait Alaska, sa ancienne petite-amie. Il lui avait promit un avenir ailleurs mais il n'a pas tenu cette simple promesse de la retrouver. Jamais il évoqua sa situation quand le soir il lui parlait au téléphone. Après le refus de son admission Bren ne voulait pas rentrer chez. Parce qu’il ne s’y est jamais senti chez lui. Alors il jouait quelques airs de piano dans un bar pendant que la frustration montait en lui. l’art d’un lâche  (five) Lui, il n'a jamais supporté les manigances autour de l'argent.  Un revirement de situation, un paradoxe lorsque l’on connait le chemin qu’il a pris. Bren ressentait cette horrible sensation d’avoir tout raté. Enchaîner les échecs les uns après les autres et l’odeur de l’alcool s’échappant du bar où il travaillait le mettait en permanence face à son destin. Il jouait machinalement les mêmes morceaux chaque soir, il n’y avait plus d’envie, plus d’enthousiasme dans les notes. Alors il pris ce chemin qu’il avait toujours refusé. Parce qu’à ce moment là cela lui semblait être la meilleure solution. Il  étudia à Columbia. Il est entré dans la fosse aux lions sans protection et le voilà devenu comme tous ces autres requins. William Fitzgerald semble enfin s'apercevoir de son existe. [/i] (six) lui, c’est un loup dans wall street Bren Fitzgerald veut être l’image de ces rois de l’Amérique qui ont inspirés Gatsby le magnifique. Il a apprit sur le tard, mais Bren il a ça dans le sang. C’est à la fois un génie et démon du capitalisme. Lui qui n’aimait jouer avec l’argent y est devenu complètement captivé. Il lui arrive de parier, souvent, mais surtout de jouer au poker. Il bluffe dans le jeu comme dans sa vie qu’il mène à telle une grande partie de poker. mais lui il garde une grande sensibilité qu’il tente de camoufler sous ses airs d’arrogance  (seven) lui, il aime sa femme Cette femme, elle est un jour entrée dans sa vie et avant même qu'il ne s'en rende compte il en était devenu complètement fou amoureux. Bren se marie avec il y a deux ans. Il l’aime, mais lui n’aime pas la routine. Parfois il trouve les bras chaleureux d’autres femmes et leurs parfums se mélangent à celui de sa femme. Le romantique qu’il était, les étoiles pleins les yeux n’est plus. il n’est pas digne d’elle (eight) lui, il aime sa famille Daisy, Judith, les jumeaux… Tous, lui ont beaucoup manqué même s’il ne voulait rien faire paraitre. Lui qui était aîné protecteur reste aujourd’hui en retrait depuis qu’il est revenu en ville. Froid, il garde la tête haute avec cet air de suffisance calquer sur William Fitzgerald. mais le chemin qu’il a prit ne lui permet pas de montrer ses sentiments (nine) lui, il ne s’est jamais intéressé à politique et pourtant l’idée de commencer une carrière dans le domaine le séduit de plus en plus. Son père eu été maire de la ville autrefois, avant l’ère de richard maddox. Alors il lui glisse des contacts, des idées. Ce même père avec qui il n’avait jusqu’à aucun atome crochu se trouve être son meilleur allié dans ce qui s’annonce être une tempête. (ten) Lui, il a ce que l’on pourrait appeler une mémoire eidétique ou photographique. Bren peut ainsi se souvenir d’une grande quantité d’images ou de sons.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 10

Celeb + © : Sam Claflin, alaska

Points : 11



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 20:27

plus un

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 10

Celeb + © : Sam Claflin, alaska

Points : 11



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 20:27

plus deux

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 10

Celeb + © : Sam Claflin, alaska

Points : 11



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 20:27

plus trois

C'est à vous

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 26/03/2017

Posts : 54

Celeb + © : Willa Holland (avatars : xMcFlurry, wiise )

Points : 90



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 20:30

Moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Sam claflin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 22/03/2017

Posts : 830

Celeb + © : lucy hale, manue.

Points : 414



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 22:15

sam je veux car c'est l'homme parfait.

_________________


over the rainbow.
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Although my heart is falling too. I'm in love with your body. And last night you were in my room and now my bedsheets smell like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t252-siloe-shape-of-you

Contenu sponsorisé

ce message a été posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
to open the world and send it reeling
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - when I've known this all along. :: - friends are needed in worst situations :: - we always need friends :: gentlemen-