true love honey, just can't kill it (ft. siloë)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 true love honey, just can't kill it (ft. siloë)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 1141

Celeb + © : harding, © princess

Points : 720



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 19:46

true love honey, just can't kill it
EXORDIUM.
Ces derniers jours avaient été plus ou moins difficiles, le manque s'installait petit à petit. J'en ignorais les raisons et même la source. Peut-être que c'était le fait que j'avais décidé de moins sortir le week-end et de profiter plus ou moins de ces quelques jours de congés que j'avais pris pour me reposer. Ou peut-être alors c'était simplement le fait que je n'avais pas refréquenter de filles depuis la dernière fois avec Siloë. Une ou deux sûrement, mais pas plus, contrairement à d'habitude. En plus de ça, comme elle était ma voisine depuis son arrivée à Whitehall, c'était difficile de ne pas la croiser quotidiennement. On s'était promis de ne plus se voir depuis l'autre soir, mais comment expliquer que ça en devenait compliqué. Sortir de chez moi pour la voir devant chez elle à ramasser son courrier, à promener sa fille en poussette, ou alors tout simplement la voir partir le matin pour aller travailler. C'était trop de choses qui me faisaient penser à elle. Et si j'étais réellement attaché, au fond ? J'en sais trop rien mais j'en n'avais aucune envie. Elle ne se voyait pas avec moi, et moi non plus. C'était que physique après tout, on n'irait jamais plus loin et fallait que je m'ôtes ces interrogations de la tête.

J'avais plongé mes idées dans l'alcool la veille, et aujourd'hui j'avais la tête dans le cul, c'était le cas de le dire. J'étais pas réellement conscient de ce que je faisais, jusqu'à ce que je me retrouve devant chez elle. L'avantage, c'était que j'étais déjà dessoûlé et que j'empestais pas l'alcool. Mon image n'allait pas être salie, c'était déjà ça de positif. J'avais pensé à faire demi tour jusqu'à ce que je ne me rende compte que quelques minutes avant ça, j'avais déjà sonné chez elle. Elle avait ouvert la porte alors que j'avais déjà fais volte-face. Trop tard maintenant. Je me retournais à nouveau vers elle, en remontant ma main à l'arrière de ma nuque, visiblement gêné. « Salut, je sais pas vraiment pourquoi je suis là mais... ». C'était complètement con ce que je venais de dire et je me rendais compte qu'elle pouvait très bien m'ordonner de faire demi-tour. Je reprenais la parole avant qu'elle ne puisse placer un mot. « Je sais pas si je te dérange mais il faut que je te parle. ». Ça au moins ça avait été direct et ça donnait une idée sur ce que j'avais l'intention de faire.

_________________


it is only you and me.
niloë ♒︎ Comme tu me tentes, quand tu bouges, ces mouvements attirants me divertissent toujours, tu sais comment me manipuler avec ces hanches, je ne sais pas pourquoi tu m'as mis sur ta liste d'attente.


Dernière édition par Nate Black le Lun 3 Avr - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t182-nate-black-in-my-veins

avatar
Venue en ville : 22/03/2017

Posts : 830

Celeb + © : lucy hale, manue.

Points : 414



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 22:08

true love honey, just can't kill it.
EXORDIUM.
Tu avais repris ta vie après cette fameuse soirée avec Nate. Tu avais retrouver ta fille et puis tu ne l'avais plus revu. Il t'avait apporté ta voiture comme c'était prévu mais c'était tout. Ensuite tu avais vu quelques hommes des fois mais c'était tout. Nate tu le voyais quelques fois puisque vous étiez visiblement voisin. Le destin et la ville se mettait aussi contre vous. Assez pour vous mettre sur le même chemin. Mais il ne t'avait pas parlé et tu ne l'avais fait non plus. Tu ne lui avais pas adressé la parole, détournant à chaque fois le regard. Tu évitais ainsi de le voir et retenait toute envie. De toute façon c'était ce que vous vous étiez dit. Une dernière fois et chacun reprenait sa vie. Tu te doutais qu'il avait du la reprendre avec d'autres femmes.

Ce soir, tu avais décidé de rester chez toi avec ta fille. Une soirée tranquille ne pouvait que te faire du bien. Tu allais t'occuper de ton bébé tout simplement et regarder une série, sûrement. Tu venais de poser ta fille dans son parc alors que tu entendis sonné à la porte. Tu fronçais les sourcils car tu n'attendais personne. Tu prenais ton baby phone avant de te diriger vers la porte. En ouvrant, tu vis nate qui semblait faire demi tour et tu fronçais les sourcils. Qu'est ce qu'il faisait devant chez toi ? Tu ne savais pas. Lui non plus visiblement. « Salut.. »  Tu lui répondais alors qu'il s'était retourné vers toi. Tu attendais qu'il te dise ce qu'il attendait, ce qu'il voulait. Tu fronçais les sourcils, entendant ses mots. Tu n'aimais pas les entendre car tu ne savais jamais vraiment à quoi t'attendre. « Hum non.. qu'est ce que tu veux me dire? » Tu hésitais un instant avant de te pousser. « vas y rentre. » Tu lui disais avant de croiser les bras, marquant quand même une distance.

_________________


over the rainbow.
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Although my heart is falling too. I'm in love with your body. And last night you were in my room and now my bedsheets smell like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t252-siloe-shape-of-you

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 1141

Celeb + © : harding, © princess

Points : 720



ce message a été posté le Lun 3 Avr - 20:39

true love honey, just can't kill it
EXORDIUM.
J'admets qu'au départ j'étais parti pour passer une soirée tranquille dans mon coin, moi aussi. Peut-être profiter de cette journée où j'avais que très peu de choses à faire pour me reposer. Mais têtu comme je suis j'ai préféré pimenter le tout en allant sonner chez Siloë. Bordel, mais qu'est-ce que j'suis con. Je risquais de la voir me claquer la porte au nez, refuser de me revoir, me reparler, j'étais un peu mal barré sans mentir. Mais sur l'instant, ça avait été plus fort que moi et j'ai pas pu m'empêcher d'aller la retrouver. Je lui avais pourtant promis une toute dernière fois l'autre soir, mais je savais qu'au fond j'avais envie d'autre chose, de plus. Encore et toujours plus. À ma plus grande surprise elle m'avait quand même ouvert, et même salué lorsqu'elle avait franchi le seuil de sa porte. D'ici là tout semblait normal, ou du moins presque. J'avais l'impression de la déranger et c'était une impression que j'avais horreur de ressentir, mais soit. Si je devais lui parler c'était aujourd'hui, et pas me dégonfler, prendre mes jambes à mon cou et faire demi tour. J'admets que sur l'instant j'avais pas réellement les mots, avant qu'elle ne me demande ce que j'avais à lui dire. Elle m'a proposé de rentrer chez elle avant même que je puisse placer deux mots. Décidément, ça allait être plus compliqué que prévu. J'entrais chez elle, alors qu'elle refermait la porte derrière elle. Elle vivait seule, avec sa fille, et l'appartement qu'elle habitait était plutôt spacieux et moderne. Tout pour plaire. Ça reflétait bien l'image de Siloë.

Je me mettais face à elle, alors qu'elle marquait une distance en croisant les bras. « Je vais éviter de faire long.. J'ai l'impression de te déranger. ». Je l'observais en arquant le sourcil, cette impression était de plus en plus omniprésente. J'avais réellement horreur de ça. Je me demandais quand même pourquoi elle avait décider de me faire rentrer, alors qu'elle aurait très bien pu ne pas ouvrir. On s'était dit qu'on ne se reparlerait pas. Elle l'avait dit, elle aussi. Alors pourquoi y avoir songer ? Je marquais un blanc de quelques instants avant de reprendre. « Je sais aussi que tu vas pas forcément apprécier ce que je vais te dire. Tu dois plus avoir l'habitude d'entendre ça, je crois. ». Un nouveau blanc. Je préférais y aller petit à petit. C'était la première fois que j'allais déballer des mots comme ça face à une femme. Pour de vrai cette fois, c'était bizarre. C'était quelque chose de nouveau. « Pour être franc Siloë, depuis l'autre soir j'arrive pas à te faire sortir de mes pensées. Tu trouveras ça peut-être con mais voilà, je préférais te le dire. ». Je préférais qu'elle ne touche pas un mot pour le moment; Pas avant que j'ai fini de dire ce que j'avais à dire. C'est pour ça que j'enchaînais directement sans qu'elle puisse essayer de placer un mot. « C'est bizarre, et d'accord je t'avais promis qu'on se reverrait pas après l'autre soir mais ça m'intrigues. Tu m'intrigues. Et qu'importe ce que tu peux en penser, au moins ça aura été dit. ». Un poids en moins peut-être ce que je venais de lui dire là. Sur le coup ça faisait du bien. Mais qu'est-ce qu'elle allait répondre ? Forcément je m'attendais à du négatif, ça m'étonnerais pas réellement sur le moment. Le silence qui s'installait me faisait être mal à l'aise. C'était bien la première fois que j'étais aussi mal dans ce genre de situations.

_________________


it is only you and me.
niloë ♒︎ Comme tu me tentes, quand tu bouges, ces mouvements attirants me divertissent toujours, tu sais comment me manipuler avec ces hanches, je ne sais pas pourquoi tu m'as mis sur ta liste d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t182-nate-black-in-my-veins

avatar
Venue en ville : 22/03/2017

Posts : 830

Celeb + © : lucy hale, manue.

Points : 414



ce message a été posté le Mar 4 Avr - 10:30

true love honey, just can't kill it.
EXORDIUM.
Tu te trouvais chez toi en compagnie de ta petite fille de deux mois. Tu t'étais occupée d'elle, lui donnant son biberon et l'ayant habillée et changer. Désormais, tu l'avais déposé dans le parc afin qu'elle puisse jouer un peu avec ses jouets. Tu pouvais ainsi ranger un peu. Du moins, c'était ce que tu pensais avant que quelqu'un ne vienne à sonner. Tu ne t'attendais vraiment pas à que quelqu'un vienne. Tu n'attendais personne en réalité. Tu fronçais les sourcils en réalisant qu'il s'agissait de Nate. Tu ne t'attendais pas vraiment à le voir. Tu pensais que les choses avaient été claires la dernière fois entre vous. La dernière fois que tu l'avais vu. Tu avais couché avec lui mais c'était la dernière fois. Tu avais croisé les bras, pour marquer des distances mais surtout pour que tu puisses te protéger. Il ne te ferait rien, en tous cas physiquement. Tu fronçais les sourcils quand il te disait avoir l'impression de te déranger. « Non, ce n'est pas ça. » Mais tu ne pouvais pas vraiment lui expliquer. Tu avais l'impression que tu étais dans une impasse avec le jeune homme. Une impasse dont tu ne pouvais sortir. Tu attendais alors qu'il te dise ce qu'il avait. Il avait visiblement quelque chose à te dire qui n'allait pas te plaire. Tu fronçais les sourcils, te demandant alors ce qu'il allait te dire. Tu ne savais malheureusement pas lire dans sa tête alors tu ne pouvais pas savoir. Il marquait un blanc et tu le regardais. Tu sentais cependant les battements de ta poitrine commencer à battre plus fort. Tu le sentais au fur et à mesure qu'il parlait. A chacun de ses mots. Tu buvais ses paroles sans savoir ce que tu pouvais faire. Ce que tu pouvais dire. Tu ne pus en placé une qu'il reprenait parole. Tu réfléchissais un instant, te mordillant la lèvre mais tu ne savais quoi dire. Tu entendis les larmes de ta petite qui te ramenait également à la réalité. « Ne pleures pas mon cœur, je suis là. » Tu prenais ta petite dans tes bras pour la bercer. Tu te tournais ensuite vers Nate. Tu savais qu'il attendait quelque chose. Quoi ? Tu ne savais pas. « Nate.. » Ce n'était pas très concluant et tu le savais. « Tu.. Pourquoi ? Je veux dire, je ne comprends pas. » C'était le cas de le dire. « Je suis sûre que tu plais à beaucoup de filles. » Tu pourrais presque mettre ta main à couper. Ceci dit, cette pensée t'était quand même désagréable. « Mais tu as raison, on était pas censé se revoir. Je crois que c'était mieux ainsi. » Tu berçais de nouveau Holly, déposant un baiser sur sa tête.

_________________


over the rainbow.
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Although my heart is falling too. I'm in love with your body. And last night you were in my room and now my bedsheets smell like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t252-siloe-shape-of-you

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 1141

Celeb + © : harding, © princess

Points : 720



ce message a été posté le Mar 4 Avr - 22:26

true love honey, just can't kill it
EXORDIUM.
Je l'observais. Elle m'écoutait, buvait mes paroles pendant toute mon éloge. Elle fronçait les sourcils, peut-être qu'elle n'appréciait pas. Peut-être que je l'avais plongée dans l'embarras, ou peut-être simplement je n'aurais pas du lui dire toutes ces choses là. C'était trop tôt, trop tôt pour pouvoir lui avouer ce que je pensais réellement d'elle, pour lui avouer ce que je pensais ressentir pour elle. Si ça se trouve, c'était simplement quelques pensées en vrac, rien de bien concret. Si ça se trouve, je n'étais pas forcément si attaché que ça vis-à-vis d'elle. Envers et contre tout, j'étais perdu. J'avais du mal à placer les mots face à cette situation, mais quand je prenais la parole tout sortait d'un coup. J'avais du mal à penser, aussi. Ça pouvait être une bonne chose tout comme ça pouvait en être une mauvaise. Elle était distante, sur la défensive. J'aurais préféré ne pas être là à lui dire tout ça, et je commençais à regretter d'être venu la voir. Je ne savais pas comment me comporter avec elle, comment agir. Je ne savais pas non plus comment lui dire les bons mots sans pour autant la brusquer, et pourtant c'est ce que je pense avoir fait. J'ai parlé sans trop réfléchir, sans trop mâcher mes mots. Elle se mordillait les lèvres face à moi, alors que je terminais, avant d'aller récupérer sa fille qui avait commencé à pleurer quelques instants plus tôt. Elle revenait vers moi, en rassurant sa fille au passage pour sécher ses larmes. Avec la façon dont mon prénom était sorti de sa bouche, j'avais compris que ce soir, je n'aurais pas du être là. « Je sais, c'est ridicule.. ». Je l'observais, toujours et encore, alors qu'elle reprenait. Elle se questionnait, elle ne comprenait pas pourquoi je lui avais dit tout ça, et elle enchaînait en disant qu'elle était sûre que je plaisais à d'autres filles. Je souriais un court instant; après tout, elle n'avait pas tord et c'était peut-être bel et bien vrai. Mais depuis l'autre nuit, c'était elle, la seule que je voulais. Elle et pas une autre. « Qu'est-ce que tu ne comprends pas ? J'ai essayé d'être assez explicite, pourtant. ». Je fronçais les sourcils un instant face à son incompréhension qui avait provoqué la mienne. Je plongeais ensuite mes mains dans mes poches, nerveux et mal à l'aise de cette situation. « À vrai dire, j'en n'ai pas grand chose à faire, de ces filles à qui je plaîs. C'est pas d'elles dont j'ai réellement envie, et c'est pas avec elle que je me vois faire quelque chose de concret. ». Et merde, c'est à ce moment, à la fin de ma phrase que je comprenais que peut-être j'aurais du la boucler. Ça aurait été préférable pour elle comme pour moi. Un nouveau blanc s'installait, elle berçait toujours sa fille, alors que je déviais mon regard sur la petite un instant. Elle reprenait, en m'acquiescant sur le fait qu'on n'aurait pas du se revoir, et que c'était peut-être mieux comme ça. « Je crois aussi. Excuse moi. Disons que je m'attendais à cette réponse, de toute façon. ». Je soupirais un instant en remontant mon regard dans celui de Siloë, avant de hausser finalement les épaules. « Mais au moins tu sauras ce que j'ai sur la conscience depuis quelques jours. ». Ça allait continuer et ces pensées allaient me trotter toujours et encore dans la tête. Combien de temps ça allait durer, j'en n'avais aucune idée. Ça me troublait, et m'exaspérait à la fois. « Peut-être que tu veux que je te laisse, je crois que tu préférerais ça.. ». Je retirais mes mains de mes poches avant de faire un pas en arrière pour me diriger vers la porte d'entrée. J'osais espérer qu'elle allait me retenir, ou peut-être même me dire quelque chose de plus satisfaisant. Mais l'espoir que ça arrive était presque inexistant, et je savais ce à quoi j'étais réellement destiné avec elle; rien.

_________________


it is only you and me.
niloë ♒︎ Comme tu me tentes, quand tu bouges, ces mouvements attirants me divertissent toujours, tu sais comment me manipuler avec ces hanches, je ne sais pas pourquoi tu m'as mis sur ta liste d'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t182-nate-black-in-my-veins

avatar
Venue en ville : 22/03/2017

Posts : 830

Celeb + © : lucy hale, manue.

Points : 414



ce message a été posté le Mer 5 Avr - 10:18

true love honey, just can't kill it.
EXORDIUM.
Tu l'écoutais te parler. Tu ne trouvais pas cela ridicule, non. Tu ne savais juste pas comment agir. Comment tu devais faire ? Tu ne savais pas où cette relation devait te mener. Tu savais cependant que tu ne pouvais pas te permettre de t'attacher. Tu avais souffert par le passé et tu ne pensais pas pouvoir lui dire cela pour le moment. Tu ne parlais pas vraiment de cet échec amoureux. Tu ne parlais pas du père de ta fille. Tu considérai cela comme une erreur. Pas ta fille, lui. Tu étais déçue de toi même. « Non ça ne l'est pas.. » Tu lui disais alors que tu cherchais encore à comprendre. Tu ne comprenais pas tout sur vous deux. Tu poussais un soupir alors que tu cherchais dans ta tête comment le questionner. « Toi, nous.. ce qui se passe. Ce que tu veux. » Tu ne comprenais pas non plus pourquoi toi et pas une autre fille. Tu savais qu'il devait plaire à d'autres. Il t'avait bien dit la dernière fois coucher avec d'autres filles. Alors tu savais qu'il plaisait à d'autre et qu'elles devaient lui plaire aussi. Cette pensée t'agaçait au fond de toi. Pourtant, toi aussi tu avais d'autres personnes avec qui tu couchais. Cela ne devait pas. Tu fronçais davantage les sourcils en l'entendant parler. Ton cœur eut un raté quand il continuait de parler. Quand il te disait vouloir faire quelque chose de concret. « Quelque chose de concret, c'est à dire? » Tu voulais connaître le fond de ses pensées. Ce qu'il voulait dire par là. Ce qu'il entendait. Tu voulais savoir ce qu'il imaginait pour vous deux. Tu ne le savais pas de con côté mais tu ne pourrais certainement lui offrir plus que ça. Ta fille s'était calmée et tu la déposais de nouveau dans son parc alors que Nate s'apprêtait à partir. Tu te mordillais l'intérieur de la joue, te demandant ce que tu devais faire. « Nate attend.. » Tu le retenais un instant alors que tu ne savais même pas quoi lui dire. « Je suis désolée.. tu.. ce n'est pas ridicule. Je pense à toi aussi et ce serait mentir si je disais que tu ne me plaisais pas mais.. la situation est compliquée. » Tu savais que ces mots ne suffiraient pas mais tu avais préféré dire quelque chose.

_________________


over the rainbow.
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Although my heart is falling too. I'm in love with your body. And last night you were in my room and now my bedsheets smell like you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t252-siloe-shape-of-you

Contenu sponsorisé

ce message a été posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
true love honey, just can't kill it (ft. siloë)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» (f) Emilie de Ravin ❅ The most powerful magic of all. True love.
» Episode 5 : True Love
» Scott McCall ~ How far should a person go in the name of true love ?
» True Love is magic [Madison]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Whitehall :: High Paving Stone :: Plane Trees Alley-