Why i can't get you out of my brain ? [Romance]



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Why i can't get you out of my brain ? [Romance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 438

Celeb + © : Dave Franco @balaclava

Points : 326



ce message a été posté le Dim 26 Mar - 16:32





Romance & Noah
Why i can't get you out of my brain ?


Un samedi, jour de soirée mondaine, voilà qui avait de quoi emballer Noah pour toute la journée ainsi qu'attiser son impatience. Il était de notoriété publique que le jeune homme adorait ce genre d'événements. Des gens classes, du beau monde, bien habillés, champagne évidemment, c'était un monde auquel il avait toujours appartenu et qu'il avait connu très jeune par ses parents, déjà habitués de ce type de sortie. Pour l'occasion, il avait mis les petits plats dans les grands avec bien entendu le costume de mise. Il était allé le récupérer au pressing dans la matinée, déjà au taquet. Un petit sms à sa cavalière pour lui dire qu'il venait la chercher vers 21 heures et il n'y avait plus qu'à attendre. Qui était cette cavalière ? Une de ses conquête d'un soir qu'il voyait simplement pour la seconde fois. Pas spécialement emballé à l'idée de passer la vitesse supérieure avec elle, il avait seulement besoin d'être accompagné, c'était indispensable pour ce genre d'occasion. Puis il savait très bien qu'il ne serait pas étonnant qu'il rentre sans elle en fin de soirée. Sortir avec une fille, revenir seul ou avec une autre était plus que fréquent chez lui. La stabilité amoureuse, pas son fort, c'était plus que visible. Un goujat ? Il pouvait l'être aussi oui. De toute façon qui est en couple à 25 ans ? Bon plein de monde, mais c'était du gâchis pour Noah qui restreint à s'amuser.

Ce fut donc vers 21 heures passés que le jeune homme apparut devant l'endroit où se déroulait la soirée, avec à ses bras la jolie brune prénommée Emily où Emilia ? Dans la voiture il avait été pris d'un gros doute, pas très gentleman d'oublier le nom d'une fille avec qui il avait déjà passé la nuit. Il avait donc eu la brillante idée de l'appeler “ma jolie” où bien encore tout simplement “toi”. Il s'en sortait très bien comme ça. Un jour cette négligence lui jouerait des tours, il le savait, mais pour le moment tout allait bien.

Je vais nous prendre un verre, je reviens.” Après avoir déposé un baisé sur la joue de “toi”, qui montrait quand même que Noah savait aussi être prévenant malgré tout, il se dirigea vers le bar.. Il y avait déjà beaucoup de monde arrivé, la soirée avait commencé une heure plus tôt aussi. Profitant d'être seul, Noah prit une gorgée de champagne pour scruter les gens présents. Il essayait de voir s'il pouvait reconnaître quelqu'un. En effet, quelques amis à lui étaient plus loin et il s'apprêtait à aller les saluer lorsque son coeur fit un bond dans sa poitrine, un 360 littéralement. Entre les personnes qu'il avait repérées et lui se trouvait jeune femme qu'il connaissait très bien. Il se décomposa quelque peu lorsqu'il s'aperçut que non seulement elle était  présente, mais surtout, pas seule. Romance, son amour de jeunesse, celle qui avait le don de provoquer chez lui toute sorte de réaction excepté l'indifférence. L'homme assuré qu'il était , par le simple fait de la voir, pouvait perdre de sa superbe et sur le coup, c'était le cas. Le sentiment qui prédominait était tout de même de la curiosité, une pointe de jalousie il fallait l'admettre aussi, de savoir qui était le type qui l'accompagnait.  Ni une ni deux, il changea de plan et son assurance parvenait à reprendre le-dessus, il n'allait pas se gêner pour en savoir plus et il s'approcha des deux personnes. “Bonjour Romy, je ne m'attendais pas à te voir ici. Tu … vas bien ? “ Il avait peut-être été présomptueux sur son côté assuré, il était mal  à l'aise … En revanche et intérieurement ça le réjouissait, il ne calcula absolument pas son cavalier, pas un regard, rien, comme s'il n'existait pas en fait. “Je ne vais pas déranger plus longtemps, on m'attend. Passes une bonne soirée.” Pour en savoir plus, on repassera, mais Noah n'arriva absolument pas à rester plus de deux minutes, il détestait se sentir déstabilisé et il retourna donc amener sa coupe de champagne à “toi”, tout retourné.
made by pandora.

_________________



Wherever I go
It's gonna be all right
There's nothing in the world that can keep me from flying

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 24/03/2017

Posts : 123

Celeb + © : Kristina Bazan + Beerus (signa)

Points : 131



ce message a été posté le Lun 27 Mar - 0:27



Why I can't get you out of my brain?
Noah & Romy

Wearing ✿Au bout de trente-cinq minutes de route, de douze mille tentations d'échapper au rendez-vous, la voiture se gare enfin devant la salle de fêtes. Eric, le "fantasme sur pattes" selon l'amie qui nous a présentés, en descend et m'ouvre la portière. J'étais loin de me douter qu'il allait m'inviter à une soirée mondaine pour notre premier rendez-vous, mais soit. J'ai promis à mon amie de faire des efforts, et il faut s'y tenir. Enfin, j'avoue être prête à changer d'avis maintenant que je l'ai rencontré. Il pourrait sembler parfait, mais je ne crois pas qu'on soit compatibles, déjà que c'est un gosse de riches et que parfois j'ai l'impression qu'on ne parle pas la même langue.

Je saisis son bras et le suis docilement à l'intérieur en lorgnant les lieux. Premier constat : c'est super bien organisé. Il y a foule mais l'endroit est drôlement calme. J'aurais juste préféré que la musique me donne moins l'impression d'être dans un ascenseur. C'est avec un immense faux sourire que je laisse mon cavalier me présenter ses connaissances, n'écoutant que le tiers de leurs paroles. Au bout de quelques conversations, j'essaie tout de même de discuter avec lui, mais ça ne donne pas grand chose. C'est pour ça que je me suis torturé l'esprit - et les vendeuses - à chercher une tenue appropriée ?

Alors qu'Eric me fait encore part de sa vie palpitante, on est coupés - ou dans mon cas, sauvée - par un jeune ho... Noah, en fait ! Mon cœur loupe un battement, pendant que je serre ma main autour du bras de mon cavalier invisible. Si ça va ? "Les bruits de mon frigo me semblent plus intéressants que ces présentations interminables, j'ai l'impression de n'être que l'ombre de mon cavalier qui, d'ailleurs, a pour seul objectif de m’entraîner dans son lit et... j'ai faim." Mais j'allais pas être aussi directe, quand même. Qu'il pense plutôt que je m'amuse. « Ça va et toi ? Je m'attendais pas à te croiser ici non plus. Début de conversation très intéressant, et suite prometteuse. Mais on était clairement awkward tous les deux. Bonne... soirée. » je réponds, ma voix s'éteignant lentement quand je le vois partir en quatrième vitesse, déçue. D'autant plus qu'il rejoint une magnifique brune quelques mètres plus loin.

« Chérie, tu m'entends ? » Je me retourne vers Eric, le regard interrogateur. « Ça fait dix fois que je te demande qui c'était. » J'aimerais bien mettre un mot sur notre relation, moi aussi. Amis ? Ex ? « C'est juste un... tu viens de m'appeler chérie ? » Et il pouvait pas le dire quand Noah était là ? Je secoue la tête, pas le temps de lui reprocher d'avoir utilisé ce surnom débile quand il y a plus urgent à faire, pense-je en détaillant encore l'inconnue. « C'est Emilia Benson, une amie à ma sœur. » précise mon partenaire après avoir suivi mon regard. Oh il la connait ! Je me retourne vers lui, demandant avec bien trop d'entrain : « Tu voudrais pas me la présenter ? » Puis sans lui laisser le choix, je l’entraîne avec moi à sa rencontre.

« Wilson, tu peux pas te défiler sans complimenter ma robe. » je dis, taquine. Il y a certes mieux pour commencer une conversation, mais bon. Mon regard se pose sur sa cavalière sublime et dévie vers sa poitrine, avant de descendre vers la mienne, bien moins généreuse. Ce qui me fait tremper les lèvres dans le verre que je tiens inutilement dans la main depuis notre arrivée. Ce n'est pas dans mes habitudes de boire mais là, je crois pouvoir me permettre une petite gorgée. « Je te présente Eric, mon petit ami. Et elle c'est... ? » je demande, ayant bien du mal à la regarder dans les yeux. Non mais cette poitrine, les pièces ne peuvent pas possiblement être toutes d'origine, si ?

black pumpkin



_________________

Get back up off that dream. The addiction that fills me pierces my heart. It's a fantasy. You're my fantasy. VIXX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t273-romy-smile-because-it-happe

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 438

Celeb + © : Dave Franco @balaclava

Points : 326



ce message a été posté le Lun 27 Mar - 10:22





Romance & Noah
Why i can't get you out of my brain ?


Il était temps de retrouver sa partenaire du soir, mais Noah avait clairement l'esprit ailleurs désormais. Il ne  pouvait se retirer de la tête que Romy était là, accompagnée d'un playboy quelconque. Depuis quand elle s'intéressait  à ce genre de garçon ? Cette relation était elle sérieuse ? Cela durait-il depuis longtemps ? Il n'en savait absolument rien, pas plus qu'était le genre de garçon qui l'accompagnait, mais ça, c'était plus fort que lui, il venait déjà complètement de le cataloguer.  Il n'avait pas entendu que Romy était en couple et pourtant, il se renseignait régulièrement.

Merci, tu es un gentleman Noah.” Il ne s'était même pas rendu compte qu'il était arrivé à la hauteur de sa cavalière et lui avait machinalement tendu la coupe de champagne. Ses lèvres n'avaient esquissées aucun mouvement alors qu'elle venait de l'embrasser pour le remercier. Ça eut au moins le don de le ramener un peu à la réalité. Il espérait intérieurement que Romy venait de voir ce baisé, il avait tout d'un coup l'envie de se montrer. C'était uniquement par intérêt pour lui et pas du tout pour la jeune femme, mais il s'en fichait royalement. “Tout va bien ? Je te sens ailleurs d'un coup.” Noah esquissa un sourire et fit oui de la tête, bien que pas convaincu. Il se retourna pour voir où en était son “ex petite-amie” et fut surpris de voir qu'elle et son partenaire se dirigeait vers eux, autant que la question qu'elle posa sur sa robe.

Disons que celui qui en profite ce soir a de la chance. ” Bon, c'était évident qu'elle était magnifique dans cette robe, autant qu'elle l'était au quotidien d'ailleurs, mais ses pensées n'allaient que vers les questions qu'il se posait. Puis s'il commençait à admirer Romy, il était fichu. C'était désormais l'heure des présentations. Eric … voilà donc le nom de celui qui était à sa place. Banal comme lui en fait. Il le salua tout de même bien que la poignée de main fut très rude et de la part des deux garçons. Une bataille de coq se dessinait si Noah optait pour la provocation, mais sur ce coup-là, c'était vers l'indifférence qu'il se dirigeait. Il y eut alors un moment très gênant suivant la demande de Romy de lui présenter sa partenaire. Elle venait de le mettre, sans le savoir, dans le pétrin … “ Ah oui euh …” Emilia où Emily, il était scruté par les trois personnes, mais rien ne sortit de sa bouche, si Romy se rendait compte qu'il ne connaissait même pas son prénom, il n'y aurait plus rien pour la déstabiliser. “ Moi c'est Emilia Benson, je suis la petite amie de Noah et tu es qui toi ?” Eurêka, le claquement de doigt du jeune homme se fit entendre un peu trop sans doute,  il en termina d'une traite son verre de champagne pour se faire tout petit. En revanche, il tiqua un peu sur le fait qu'elle se présente comme sa petite-amie, voilà que Noah se rendait compte qu'elle se faisait déjà des films dans sa tête. Une nuit ensemble et voilà le résultat, ça tombait toujours sur lui … Heureusement, pour ce soir, il acceptait de jouer le jeu du couple, de bonne guerre. Il avait aussi noté que le ton d'Emilia était froid et hautain et il savait pertinemment que cela n'allait pas plaire à Romy. Il commençait à apprécier tout ça en fait, sans trop comprendre pourquoi.

Alors, vous deux, ça fait longtemps que vous vous fréquentez ?" Il avait grandement insisté sur le  “fréquentez” pour le banaliser, comme s'il voulait montrer qu'il ne croyait pas du tout en cette relation. Par contre, sa curiosité prenait le dessus comme le regard de Romy qu'il croisait volontairement par intermittence.  


made by pandora.

_________________



Wherever I go
It's gonna be all right
There's nothing in the world that can keep me from flying

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 24/03/2017

Posts : 123

Celeb + © : Kristina Bazan + Beerus (signa)

Points : 131



ce message a été posté le Lun 27 Mar - 21:20



Why I can't get you out of my brain?
Noah & Romy

Il y a encore deux minutes, j'étais à l'autre bout de la salle. C'est vrai que je m'ennuyais, mais je me sentais plus stable, émotionnellement parlant. Franchement, je ne sais pas pour quelle raison obscure j'ai fini par rejoindre Noah et sa campagne, et mon cerveau semble bien focalisé sur autre chose pour me signaler l'absurdité de mon geste. Et de la situation, tant qu'on y est.

Eric trouve assez de motivation dans la réponse de Noah pour venir poser sa main sur ma taille, m'attirant davantage à lui. Comme s'il tentait de confirmer qu'il a effectivement de la chance et qu'il est en train d'en profiter. Oula, il y a clairement quelque chose qui se passe entre les deux hommes. De mon côté, je me contente de sourire suite au compliment, et de ne pas casser le bras à mon charmant cavalier, de plus en plus tactile.

Quant à l'identité de sa partenaire et la nature de leur relation, Noah nous tient en haleine, ce qui me fait arquer un sourcil. Elle prend enfin la parole, se présentant elle-même comme petite amie. Oh laissez-moi rire, Noah est plus du genre à avoir plusieurs femmes dans sa vie sans être en couple. Je regarde le principal intéressé, attendant vainement qu'il la contredise puis lâche un petit soupir, agacée et comprenant que c'est ce qui lui a donné droit de l'embrasser tout à l'heure. Je ne sais pas trop ce que le claquement de doigt veut dire, mais ils semblent d'accord.

Je me retiens par la même occasion de l'envoyer sur les roses quand elle me questionne. « Je m'appelle Romy Lewis, Noah et moi... on se connait depuis longtemps. » Pour l'instant, je ne trouve rien de mieux pour éluder la question. Mais ça sous-entend qu'il y a quelque chose d'ambigu dans notre relation, du moins je l'espère. La chère Emilia, plus maligne qu'elle n'en a l'air, en rit : « D'accord. Mais vous êtes quoi l'un pour l'autre ? » Bon sang, elle ne mâche pas ses mots et a l'air bien plus intelligente que moi pour le coup. C'est officiel, je ne la supporte pas. Pour ne rien arranger, Eric rajoute une couche : « C'est vrai, je me pose la même question. » Les regards rivés sur moi me font porter le verre à mes lèvres pour la deuxième fois pendant que je réponds lâchement : « Noah se fera un plaisir de vous répondre. »

Un magnifique faux sourire illumine mon visage quand il m'interroge sur la durée de ma soit-disant relation avec Eric. On est ensemble depuis moins de 48 heures, en fait. Et je compte bien y mettre un terme une fois toute cette mascarade derrière nous. « C'est récent, mais j'ai l'impression que ça dure une éternité. » "une éternité", oui, mais au sens péjoratif du terme contrairement à ce que je laisse entendre. Ça me semble vraiment trop long, déjà que je viens de parler tout en remontant la main d'Eric sur mon dos alors qu'elle comptait s'aventurer sur la frontière de la région Sud de mon corps.

« Et vous alors ? C'est quand que Cupidon a décoché sa flèche ? » demande-je, banalisant à mon tour leur relation. Mais j'ai pas fini. Mon regard se pose sur Emilia alors que je m'adresse à Noah, le défiant de trouver quelque chose de persuasif à ma question : « Qu'est-ce qui te plait tant chez elle ? » Traduction : je vois pas du tout ce qui pourrait plaire. Je parle évidemment de ses traits de personnalité car physiquement, je ne suis pas aveugle, je vois bien qu'elle ne ferait pas tâche sur le cover d'un Playboy. La question ne sert pas juste à lui faire ravaler son air hautain à cette garce, mais aussi à tester Noah. Il la connait vraiment bien ?

black pumpkin



_________________

Get back up off that dream. The addiction that fills me pierces my heart. It's a fantasy. You're my fantasy. VIXX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t273-romy-smile-because-it-happe

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 438

Celeb + © : Dave Franco @balaclava

Points : 326



ce message a été posté le Mar 28 Mar - 10:08





Romance & Noah
Why i can't get you out of my brain ?


Il y avait désormais dans l'air une très forte présence d'électricité que Noah pouvait pleinement ressentir. Entre les deux filles et entre les deux garçons. Il esquissa un sourire, faible, il ne voulait pas que Romy pense qu'il était d'une humeur positive, ce n'était absolument pas le cas. Cependant, l'entendre dire qu'ils se connaissaient depuis très longtemps fit certainement remonter quelques souvenirs à la surface chez le jeune homme. C'était le moins que l'on puisse dire. Il avait par contre vu les petits gestes d'Eric envers elle, alors son agacement n'était pas loin d'atteindre des sommets, tout en contrôle pour l'instant.

Il fut très surpris qu'Emilia se mette sur la défensive comme ça, elle avait donc un cerveau quelque part, Noah venait d'apprendre une grande nouvelle. En revanche, il le savait très bien, jamais elle ne prendrait le dessus sur Romy dans ce type d'échange, son caractère était une part importante de pourquoi la jeune femme ne le laissait, encore aujourd'hui, pas indifférent. Ce serait donc à lui de reprendre le contrôle de la discussion, d'être “cinglant”. Lui seul et il le savait, en tout cas parmi les personnes qui l'entouraient ce soir, avait la capacité de répondre à celle qui occupait son esprit en majeur partie à ce moment-là. Sa question arrivait pile au bon moment et Noah ne cogita même pas pour donner la réplique, sur un ton qu'il voulait banal, la meilleure arme. “ L'un pour l'autre ? A l'heure d'aujourd'hui ? Pas grand chose. Romy a fait certains choix par le passé, mais tu n'as pas à t'inquiéter.” Pour la première partie de la phrase il avait intensément regardé Romy, ils savaient tous les deux que ce n'était pas vrai, au fond, il y avait toujours quelque chose, mais le nier et vouloir montrer que ce n'était rien, pour la déstabiliser était ce qu'il avait trouvé de mieux. Regarder Emilia à la fin sur un ton rassurant devait amplifier la chose. Il allait peut-être, sans doute même, trop loin, mais peu importe.  En revanche, sur son “c'est récent, mais  j'ai l'impression que ça dure une éternité”, le jeune homme n'y croyait pas une seule seconde, pourtant, ça parvenait quand même à l'atteindre d'une certaine façon.

laissez-moi rire.” Cette petite phrase à peine audible sur un ton moqueur qu'il avait lâché devait passer inaperçue et fut couverte par les nouvelles questions de Romy, décidément, elle ne lâchait pas le morceau non plus. Ce fut une nouvelle fois lui qui prit la parole, oubliant complètement que sa partenaire pouvait le faire. “ On apprend à se connaître, tu vois. Le début de la relation, la passion, la petite flamme qui s'allume, si tu sais de quoi je parle. Après, il faut l'entretenir c'est le plus difficile, mais j'ai confiance pour deux.” Du grand baratin. Le sourire qu'il affichait vers Emilia après sa phrase était complètement faux. Elle semblait ravis, emballée et surprise, il aurait l'occasion de gérer cela une fois la soirée terminée. Il avait tout sauf la moindre petite once de flamme à l'horizon pour elle. Ses propos étaient plus adressés à Romy qu'à elle, il était en train d'essayer d'accrocher un point sensible et il savait pertinemment qu'il était sur le bon chemin. Il avait volontairement évité la question sur ce qui lui plaisait chez elle, il ne trouvait rien à répondre à part, elle est bien "foutue", ce qui aurait fait tâche à ce moment-là. Il estima ensuite qu'il en avait assez dit vis-à-vis de Romy, il savait aussi très bien qu'après coup, il regrettait ses paroles, mais il avait un autre truc à régler, ce type très avenant à côté d'elle. “Par  contre, je veux pas dire bonhomme, bon tu es bien habillé, apparemment, tu plais, mais dans ce genre de soirée, il faut certaines manières. Tripoter sa partenaire n'en ai pas vraiment une, enfin c'est un conseil pour toi après t'en fais ce que tu veux hein.” La mauvaise nouvelle, Noah avait basculé doucement, mais sûrement vers la provocation, comme lorsqu'il se trouvait sur la défensive. La bonne nouvelle, c'était qu'il était sûr que cela faisait son petit effet. Merveilleuse et dangereuse soirée.



made by pandora.

_________________



Wherever I go
It's gonna be all right
There's nothing in the world that can keep me from flying

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 24/03/2017

Posts : 123

Celeb + © : Kristina Bazan + Beerus (signa)

Points : 131



ce message a été posté le Mer 29 Mar - 1:53



Why I can't get you out of my brain?
Noah & Romy

Ce qu'on est l'un pour l'autre, hein ? Tiens, mais qu'elle est bonne, la question. Noah Wilson est mon premier vrai ami, premier amour également. Quelque part, en grandissant, je l'ai vu changer, ressembler aux gens que je détestais le plus. On s'est donc séparés, et il ne se passe pas un jour sans que je me demande si c'était la bonne décision à prendre. Il est clair que nous pouvons vivre l'un sans l'autre, mais parfois je me demande si c'est parce que je peux demander de ses nouvelles d'une manière détournée à Anastasia. Le savoir toujours dans la même ville n'est pas un facteur sans importance non plus. Ce qu'il est pour moi ? La définition n'est pas précise dans ma tête, mais je ne dirais pas "pas grand-chose". Je suis vexée, voilà. D'autant plus qu'il ne peine pas à me regarder droit dans les yeux en m'annonçant son point de vue.

C'est alors cette Emilia qui compte maintenant ? Il ne manque pas de mentionner "certains choix", certains mauvais choix d'après lui, c'est clair. Et malheureusement, je ne suis pas du genre à lui verser ma coupe de champagne sur la tronche avant d'aller me morfondre sur mon sort ailleurs. Non, plus du genre à nous donner plus à dire, plus à regretter en fait. « Choix que je regrette pas, je précise. » Ma bouche a eu un train d'avance sur ma tête, c'est que la colère est en train de se pointer doucement mais sûrement. Comme c'est ridicule. On va pas avoir notre discussion post-séparation maintenant, dix années plus tard, si ?

Monsieur réussit à tourner autour du pot habillement, j'en conclue qu'il a l'habitude de contourner les pièges des femmes. Et bon Dieu, il me fait vraiment regretter de l'avoir interrogé sur la durée de leur relation. Ils se vouent un amour passionné blabla, il est optimiste quant à leur avenir blabla... j'ai les tympans en feu. « A mon avis tu vises très haut, mais je te dis quand même bonne chance, tu en auras sûrement besoin. » Soudain, c'est Eric qui devient sa cible. Je me serais réjouie de sa pseudo mise en garde si ma pression artérielle était moins élevée. « Il a raison Ric, attendons plutôt la fin de la soirée pour passer aux choses sérieuses. » Ces mots m'écorchent la gorge, et j'ai dû sourire de toutes mes dents pour faire passer ce qui risquait de coincer. Aucune chance de m'entendre lui attribuer un quelconque petit nom à la con, mais je pense que l'appeler Ric donne l'impression d'être proches. Il faut bien que j'aie l'air de le supporter, après tout.

L'homme en question affiche un sourire triomphant en déposant un baiser sur ma joue, oubliant que Noah vient de le provoquer ouvertement. Ou alors juge-t-il que c'est là la meilleure vengeance ? Emilia ne peut évidemment pas s'empêcher de l'imiter en se collant à Noah, murmurant d'une voix qui parvient tout de même à mes oreilles : « Moi aussi j'ai hâte d'y re-goûter. » Stop, minute, pause. De l'air ! J'écarquille les yeux, repousse Eric puis fusille Noah du regard. Oh si un regard pouvait tuer... Nos partenaires ne sont plus que des spectateurs impuissants. « Vous avez couché ensemble ? » Demain, oui demain, je regretterai sûrement d'avoir posé la question. Ça sera quand mon cerveau aura rassemblé suffisamment de bon sens pour me signaler qu'un mec et sa copine ne jouent pas au tarot quand ils sont seuls. Et que j'ai pas mon mot à dire dans cette affaire, de toute façon.

« Non, en fait, tu sais quoi ? J'ai pas envie de savoir, et ça m'intéresse pas. Je suis "pas grand chose" après tout. Eric, tu veux danser ? » Il fait simplement "oui" de la tête et me suit sans relever me proposition random, probablement conscient que ça le fera atteindre son objectif plus facilement. Nous nous joignons rapidement aux autres couples sur la piste de danse, commençant à nous mouvoir sur le même rythme. Je dois être la seule personne dans le lot à ne pas sourire. C'était pas qu'une blague cette histoire ? Non mais. Ils-ont-couché-ensemble.

black pumpkin



_________________

Get back up off that dream. The addiction that fills me pierces my heart. It's a fantasy. You're my fantasy. VIXX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t273-romy-smile-because-it-happe

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 438

Celeb + © : Dave Franco @balaclava

Points : 326



ce message a été posté le Ven 31 Mar - 17:11





Romance & Noah
Why i can't get you out of my brain ?


Noah le savait en allant dans la provocation verbale et les sous-entendus détournés, il risquait évidemment un retour de bâtons. Bien sûr, au fond de lui, il ne pensait en rien ce qu'il venait de dire. Pourtant, son côté  impulsif et provocateur le poussait souvent à franchir les lignes rouges, sans réfléchir. Ce qui l'agaçait vraiment là ? Il ne savait  le dire. Savoir que Romy se sentait parfaitement bien sans lui était sans doute un début de réponse. Puis ce type là, ce type … Non, mais franchement.
Romy pouvait commencer à répliquer et comme attendu, c'était de haute volée. Noah encaissait durement d'entendre qu'elle ne regrettait pas ses choix. Le savoir était une chose, que ça soit à voix haute une autre. “ Comme je m'en doutais. Ca va.” Sa gorge légèrement nouée, il avait d'un coup l'envie d'être ailleurs, n'importe où sauf ici. Il savait pertinemment que ce n'était qu'un début. Le petit surnom à Eric, les petits jeux devant lui et Emilia, Noah commençait  presque à en avoir le vertige et sa tension artérielle était en train de monter en flèche. Le garçon en face de lui  ne répondit même pas à sa provocation, continuant ce qu'il était en train de faire, comme s'il  n'était pas là. C'était son arme à lui pourtant ça, l'ignorance, il devenait tout simplement prit dans son propre piège.  C'était autour de sa cavalière de s'y mêler en lâchant une bombe, le sous-entendu qu'ils avaient couché ensemble. Noah n'aurait certainement pas utilisé cet argument devant Romy, mais la bombe était lâchée. Il fit un sourire à sa cavalière qu'il voulait plein malice avant de finalement s'adresser aux deux autres “Des choses de ce genre arrivent quand deux personnes se plaisent pas vrai ? “


Il ne savait même pas si elle avait entendu sa phrase et d'un côté, il préférait que non, même pour lui, c'était allé un peu trop loin cette discussion. Une fois Romy et Eric partis sur la piste de danse, il eut une envie soudaine réprimander Emilia, de l'envoyer bouler tout simplement. Il se ravisa de justesse, pour le moment, c'était acté que ce serait fait d'ici la fin de la soirée, mais pour l'instant, il avait encore besoin d'elle.  Hors de question de laisser croire à Romy que tout ça n'était qu'un feu de paille, une banale illusion, même si c'était le cas. “Tu me fais forte impression ce soir, tu es en forme dis-moi.” S'agissait donc de la motiver, de l'encourager même. “Tu me fais de l'effet c'est pour ça.” Le sourire que Noah lui lança sonnait faux à des kilomètres, cela marcha tout de même.

Du coin de l'oeil, il surveillait le pseudo couple du soir, il avait malgré tout encore du mal à croire que ce soit l'alchimie totale. “On va danser aussi. “ Il ne laissa même pas Emilia répondre qu'il l'entraînait sur la piste de danse, choisissant stratégiquement d'être très proche d'Eric et de Romy. Il allait montrer à ce garçon ce qu'était un vrai danseur et comment il fallait faire avec une fille du charisme de celle qu'il avait dans ses bras. Ce charisme justement et Noah se rendait compte qu'il avait fait une erreur, trop tard, celle qui dansait avec lui en était totalement dénué. Aucune complicité,  entre eux, nada, ce qui donnait forcément un désastre. “Mais, tu as un problème de coordination avec tes pieds ? “ Il commençait à s'agacer, mais n'osait plus regarder vers Romy, il était en passe d'être démasqué et n'arrivait tout simplement plus à faire semblant. La tension ressentie suite à la discussion de tout à l'heure, l'image de Romy avec Eric et la lassitude de sa cavalière, Noah lâcha prise et s'écarta d'elle. “Bon tu sais quoi, j'en ai assez pour ce soir, pour tous les soirs en faite, effaces mon numéro.” Il la' laissa planté là, bien décidé à ne plus faire semblant, mais avant de quitter la piste, il jeta un coup d’œil au couple qui dansait un peu plus loin. “ Bonne soirée, les amoureux.” Son idée désormais, aller prendre un dernier verre et trouver les amis qu'il avait vu un peu plus tôt pour voir s'ils avaient envie de sortir. Tout sauf observer Romy s'amuser.

made by pandora.

_________________



Wherever I go
It's gonna be all right
There's nothing in the world that can keep me from flying

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 24/03/2017

Posts : 123

Celeb + © : Kristina Bazan + Beerus (signa)

Points : 131



ce message a été posté le Dim 2 Avr - 0:46



Why I can't get you out of my brain?
Noah & Romy

On ne s'est pas vus depuis longtemps et voilà tout ce qu'on a réussi à faire, bousiller peu importe quelle sorte de lien fragile nous unit encore, ou les miettes qui en restaient. Fichu orgueil surdimensionné. Non mais sérieusement, pourquoi suis-je en train de danser avec le prototype du mec que je ne peux pas encadrer ? J'envie Emilia d'avoir un partenaire qui lui au moins ne se sent pas perdu sur le dancefloor. La distance entre nous a rétréci, mais mon regard ne se balade plus dans la direction de mon ex, ma fierté et ma rancune m'obligeant à me comporter comme "pas grand-chose" digne de ce nom. Honnêtement, je ne sais même pas pour quoi exactement je lui en veux, il n'a rien fait de mal et pourtant... sous l'influence d'un gros flot d'émotions contradictoires, mon cerveau n'arrive pas à brancher tous les circuits.

Alors que je fais tout pour ne pas avoir la mort d'Eric et ses mains baladeuses sur la conscience, une voix familière me parvient. Noah qui nous dit bonne soirée. Machinalement, je lance un regard incompréhensif dans la direction opposée pour voir une Emilia furieuse. Pas tes oignons, pas tes oignons Romy... la colère que j'ai ressentie se dissipe, mon coeur se serre et mon regard mécontent reste braqué sur lui qui me tourne le dos à présent. Le voir partir comme ça, ça... déclenche quelque chose. « Ecoute Eric, j'aimerais dire que t'es un type sympa et que c'est moi le problème, mais ce serait mentir. Désolée, ça marchera pas entre nous. » Sans m'étendre, je le laisse en plan.

« Noah, attends ! » je dis, passant sur le volume "mégaphone", qu'il puisse m'entendre malgré la musique. Je fais quelques pas en avant, histoire de m’approcher, même si je ne sais pas trop ce que je ferais en m'approchant. Mais c'est ça justement, je crois que pour la première fois en dix ans, je sais ce que je veux vis-à-vis de Noah : être proche. Une certitude acquise rien qu'en le voyant partir comme ça. Je me trouve quand même un peu bête, là devant lui, hésitante sur ma prochaine action.

A ce moment précis, la musique prend fin et une autre s'installe, une vieille que je connais que trop bien : on avait dansé dessus lors d'un bal organisé par l'école. Payez la nostalgie. Je prends ça pour un signe : « J'ai... j'ai toujours envie de danser et mon partenaire... ex partenaire, a deux pieds gauches alors... » Je lui laisse pas trop le choix en prenant sa main pour nous positionner sur la piste de danse, loin d'Eric, loin d'Emilia. Je repose doucement mon bras sur son épaule, m'approche davantage en faisant attention à ses pieds, et baisse la tête dans une tentative désespérée de dominer mon anxiété.

Je le laisse mener la danse. La nervosité laissant place à la joie d'être ici petit à petit. La musique se fait plus lente et nous sommes obligés de nous rapprocher encore. « Pour moi non plus c'est pas une partie de plaisir. » je commente dans un grand sourire sincère pour ponctuer la plaisanterie, le premier de la soirée. Mais en fait, c'est très agréable comme contact. Je finis par reposer ma tête sur son épaule, enfin calmée, même si je ne suis pas prête à m'excuser, ni à reparler des méchancetés de tout à l'heure. Profiter du moment présent, c'est tout ce que je souhaite.

black pumpkin



_________________

Get back up off that dream. The addiction that fills me pierces my heart. It's a fantasy. You're my fantasy. VIXX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t273-romy-smile-because-it-happe

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 438

Celeb + © : Dave Franco @balaclava

Points : 326



ce message a été posté le Mar 4 Avr - 13:38





Romance & Noah
Why i can't get you out of my brain ?


Tu viens de craquer complètement, tu le sais ça. - Noah n'avait pas besoin en effet d'être une lumière pour qu'il sache que sa sortie n'avait pas du tout été maîtrisée, pas mesurée. Sur le coup, il n'avait tout simplement pensé à rien. Voilà ce qui arrivait lorsqu'il décidait de marcher sans son cerveau, il avançait à l'impulsion, quitte à derrière être en train de faire une grimace pour juger l'état de la situation. Mettre Romy et lui au même endroit n'avait déjà pas été sans émotion. Constater qu'elle était avec un autre homme, qu'entre eux l'ambiance était détestable, bon ça c'était en grande partie à mettre sur le compte du  jeune homme et qu'en plus il se retrouvait lui avec un pot de fleur sans intérêt en guise de partenaire, même Noah Wilson deuxième du nom ne pouvait faire avec.

Il ne put ignorer la voix de Romy lorsqu'elle s'adressa à lui “aie.” C'était pour lui-même, elle n'était pas encore tout à fait à sa hauteur et le son de sa voix était passé momentanément en mode sourdine. Des discussions sérieuses, mettre des mots sur des gestes, sur des actes, sur des paroles et surtout sur des non-dit, explications des certaines tensions entre eux, c'est tout ce que Noah pouvait redouter. “ Ecoutes, je ne voulais pas te blesser où quoi ce soit d'autre, c'est pas toi le soucis, c'est … moi.” Il voulait bien sûr parler du fait qu'ils s'étaient provoqués et que lui avait fini par s'énerver tout seul. Il remarqua qu'elle ne semblait pas en colère, limite gênée même presque où au moins,  hésitante. Cela  devenait rassurant, car lui non plus ne savait quoi dire où quoi faire, ils étaient finalement deux dans le même bateau. La musique qui passait lui provoquait un souvenir, celui d'un passé qui semblait tout sauf être révoqué. Il ne pouvait qu'accepter de danser avec Romy sur celle-ci. Après tout, ils n'avaient rien à perdre et il ne souhaitait surtout pas se reprendre la tête avec elle. “ J'ai toujours aimé cette chanson." C'était son signal pour dire qu'il acceptait, posant une main sur la taille de sa partenaire du moment et l'autre dans celle de Romy “Je savais qu'il avait deux pieds gauches.” Chassez le naturel et il revient au galop, mais cette fois-ci c'était une remarque sans provocation, avec simplement une petite nuance de douceur dans la voix qu'il n'avait pas lors de leurs précédents échanges.

Pendant que Noah menait la danse, ce qui était facile étant donné que les deux personnes l'une en face de l'autre avaient un vécu commun  là-dessus, il accueillait ses paroles en y trouvant une sorte de vérité, en plus de l'humour qui lui provoquait un sourire plus sincère encore cette fois. Ce n'était facile ni pour lui, ni pour elle et il le savait. “ Je pensais que tu t'amusais pourtant. “ Lui aussi utilisait l'humour, mais son regard croisait plus régulièrement celui de la jeune femme, avec moins de réticence à oser le faire. Cette proximité entre eux semblait naturelle et il la trouvait aussi apaisante d'un coup. L'envie de sa laisser aller un peu et de profiter de la danse avec Romy était indéniable. Il ne pouvait pourtant s'empêcher de poser une question, ils étaient trop proches à ce moment-là pour ne pas essayer d'en savoir plus. “Tu crois qu'on a tout perdu ? Je veux dire... notre complicité, les phrases que l'on devine avant que l'autre  ne les sortes.  Qu'on ne serait plus à l'heure actuelle que deux connaissances qui ont simplement beaucoup trop de souvenirs ensemble pour que ce soit facile ? “ Sa voix était pleine de compassion et en même temps hésitante, il n'était certainement pas facile d'entendre ce genre de question comme il ne l'était pas du tout de la poser. Il trouvait ça tellement regrettable d'apercevoir qu'il appréciait autant la proximité le temps d'une danse, quel gâchis.  Pourtant, il aurait été incapable de répondre lui-même. Il n'arrivait pas à poser de mots concrets et précis sur toute cette histoire, finie où non.  Il comprit alors très bien que pour elle, cela devait être la même chose.“ Tu n'es pas obligée de répondre, c'était juste, une question que je me pose, à voix haute.”



made by pandora.

_________________



Wherever I go
It's gonna be all right
There's nothing in the world that can keep me from flying

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 24/03/2017

Posts : 123

Celeb + © : Kristina Bazan + Beerus (signa)

Points : 131



ce message a été posté le Sam 8 Avr - 0:14



Why I can't get you out of my brain?
Noah & Romy

Je me viderais bien un sceau d’eau sur la tête pour ce que je viens de faire, mais mon invitation à danser se veut comme la hache que je cherche à enterrer, tout comme ce que je crois être une excuse de sa part. Mouais, je le trouve bien intransigeant là, n'étant pas toute blanche dans l'histoire, à me mêler illégitimement de sa vie privée. Mais ça fait longtemps que je ne me suis pas sentie aussi désemparée et jalouse. Depuis Dorothy Jefferson en fait, la camarade vachement entreprenante de la 8ème qui avait des vues sur lui. Si mon intervention à l'époque avec toutes ses admiratrices était un droit, voire un devoir, aujourd'hui elle ne témoigne que de... de quoi, au fait ?

Je pourrais sourire à m'en déchirer la mâchoire lorsqu'il partage son avis sur la chanson, notre chanson. S'il s'en souvient, c'est qu'elle doit encore avoir une quelconque valeur sentimentale pour lui, n'est-ce pas ? Puis dans un moment surréaliste, on se retrouve à danser au milieu de couples, sans même dépayser la scène. Quelle soirée. Sa taquinerie sur Eric me donne les munitions pour en remettre une couche, mais je m'abstiens comme ça n'a rien de provocateur cette fois-ci. Préférant plutôt me concentrer sur la danse, bien que la musique soit trop douce à mon avis, pas le genre sur lequel j'aime me trémousser. Allez savoir pourquoi je m'amuse quand même.

Mais alors que je pensais que j'avais mon compte d'émotions pour tout le mois à venir, il pose la question à un million de dollars. Je viens de retrouver l'envie de danser avec Eric... je relève la tête et plante mon regard dans le sien. Dire que c'est difficile d'y répondre serait un pauvre euphémisme. Se faire extraire une dent sans anesthésiant me parait plus gérable comme situation pour être honnête. Il semble s'en rendre compte, mais je décide de penser à voix haute à mon tour :
« Je sais pas. Tout ce que je sais, c'est que notre relation vaut mieux que ça. » Mon regard absent se pose au loin, il me faut une bonne poignée de secondes pour trouver une suite à mes paroles. Je le laisse nous guider sur la piste, réfléchissant en vitesse alors que certains souvenirs jouent et rejouent dans ma tête. Notre complicité était sans égal, en effet. Dans l'esprit "sauvons ce qui peut être sauvé", je continue : « Tu crois peut-être que j'avais rompu parce que je ne voulais pas accepter ni comprendre le Noah que t'es devenu... mais le fait c'est que je t'avais perdu avant notre séparation à cause de ce changement. La rupture, c'était juste une sorte de formalité du coup, quelqu'un devait le faire et c'est tombé sur moi. » Bah quoi, il faut traiter le problème à sa racine. Et je n'ai franchement plus envie de passer pour la méchante mégère qui nous avait empêchés d'être un couple. Je détaille son visage, ma voix se faisant plus calme :
« Je m'excuse néanmoins d'avoir pensé que je pouvais pas aimer ton nouveau toi. » Mes yeux se posent dans les siennes, pétillant de sincérité alors que ma voix s'adoucit davantage. Il manque encore un morceau à mon aveu, et vu ma tête, on dirait que je m'apprête à faire un discours qui changera le sort de la nation.
« Car je me suis trompée. Sur toute la ligne. » Malheureusement, je n'ai aucun contrôle sur le ton de ma voix là, en m'entendant on dirait que je suis pas loin de pleurer et Dieu sait que je suis rarement aussi soft. Avant que ça sonne comme une confession d'amour, voulue ou pas, je me reprends : « Je t'aime bien Noah Wilson, genre vraiment bien. » Voilà, c'est dit. Bon c'est pas moins niais, mais au moins ça a le mérite de placer le dit amour dans un cadre plus amical. Je sais pas ce qui me prend mais le pire, c'est que je n'ai pas encore fini l'étalage de mes sentiments. Tout ce blabla que j'aurais d'ordinaire jugé niais-pourri n'est qu'un début de réponse à sa question. « Ahem. Tu devrais peut-être dire quelque chose, que je sois pas la seule à vouloir avaler un verre de cyanure... » Je sais maintenant comment s'est senti Tony Stark après avoir annoncé au monde qu'il était Iron Man : envahi par une vague sensation oscillant entre le soulagement et l'envie d'inventer une machine à remonter le temps.

black pumpkin



_________________

Get back up off that dream. The addiction that fills me pierces my heart. It's a fantasy. You're my fantasy. VIXX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t273-romy-smile-because-it-happe

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 438

Celeb + © : Dave Franco @balaclava

Points : 326



ce message a été posté le Jeu 13 Avr - 16:12





Romance & Noah
Why i can't get you out of my brain ?



Danser avec romance représentait quelque chose d'étrange dans l'esprit de Noah. Cela semblait totalement nouveau, mais aussi ancien à la fois. Nouveau dans le sens ou partager ce genre de moment avec elle, aussi proche, un côté tactile en plus, ce n'était pas arrivé depuis une éternité, en tout cas dans l'esprit du jeune homme. Ancien parce que deux personnes qui avaient été si proche ne pouvait oublier les instants comme celui-ci qu'ils avaient partagé ensemble, avant. Ce n'était pas désagréable, bien au contraire, mais il n'était pas facile de se positionner sur la signification de tout ça et ce que ça leur apporterait. Pas grand-chose sans doute, Noah n'allait pas non plus se faire d'illusion, ce n'était pas du tout son genre. Il avait appris à vivre sans Romy, tout en la gardant dans un petit coin de sa tête malgré tout, c'était un exercice qu'il exécutait parfaitement bien.

Son interrogation a voix haute était donc légitime et entendre Romy lui dire que leur relation valait mieux que ça, même si ça le mettait légèrement mal à l'aise, lui arracha un grand sourire qu'il ne cacha absolument pas. Ca le laissait songeur aussi, d'une certaine manière, quelque chose était encore là, présent, mais quoi … Il ne pouvait qu'approuver ses dires concernant leur séparation. Elle était devenue inévitable et ce n'était pas simplement à cause du caractère changeant du jeune homme, il n'avait d'ailleurs pas changé vis-à-vis d'elle, mais plus des autres. C'est simplement qu'inexplicablement ils s'étaient progressivement éloignés. “Tu sais, pour t'appuyer, je n'ai jamais pensé où dit que tu étais responsable de notre séparation, que c'était une décision que tu avais prise toute seule et que c'était ta faute. Même si tout à l'heure j 'ai pu le laisser penser” Il était important de rétablir une certaine vérité, c'était étonnant à quel point il pouvait y avoir des non-dit entre eux, encore aujourd'hui. “C'est pas de chance que ce soit tombé sur toi, mais je suis d'accord. Et moi je suis désolé d'en être arrivé à te faire penser ça, la faute est partagée.” A moitié pardonnée ? Il ne semblait pas y avoir de rancune entre eux, sans doute des regrets, mais pas d'amertume. Les beaux moments effaçaient les mauvais et si Noah avait été piquant avec elle un peu plus tôt, c'était uniquement par … jalousie d'Eric. Pas contre elle, certainement pas.

L'entendre dire qu'elle s'était trompée était finalement le plus intriguant. Est-ce qu'elle était en train d'avouer regretter leur séparation ? Noah n'allait pas se faire d'idée, non, il en avait bavé à ce sujet avant de pouvoir passer à autre chose. Ou de moins tenter de se le faire croire, ça ce sera une autre histoire. Il y avait eut assez de petites explications et aussi de questions à venir pour ce soir. Noah savait que son cerveau, après cette soirée, allait être en fusion pendant des jours en repensant à Romy et à tout ça. Le jeune homme se rendit compte qu'il mettait probablement beaucoup trop longtemps à réagir lorsqu'elle mentionna le cyanure, ce qui le fit rire. Il était une nouvelle fois partie dans ses pensées les plus profondes. Il afficha une mine fière et taquine pour rebondir sur ses paroles précédents. Le Wilson comique refaisait surface et il s'écarta un tout petit instant pour taper une petite pose marrante “ Ça le je sais, regarde cette bouille, comment tu pourrais ne pas m'aimer bien. Je savais que je te manquais.” Le coup du manque était peut-être un petit peu en trop, mais qu'importe, le regard qu'il lançait à Romy après coup était léger et tendre. Il préférait largement qu'il partage ce genre de moment, quitte à faire preuve d'honnêteté à dire les choses, plutôt que se tirer dans les pattes. Il lui proposa alors sa main. “Viens, je vais t'offrir un verre. Je crois qu'on en a besoin tout les deux.” Lorsqu'ils quittèrent la piste de danse,  noah fit une mine étonnée et se mit à rire en pointant du doigt l'autre bout de la salle pour montrer à Romy la raison. Eric et Emilia étaient en plein échange buccale, il y en avait qui ne perdaient pas de temps. La malice du jeune  homme illumina son visage “On aura fait de bons entremetteurs finalement ce soir, on peut se qualifier de bonne équipe. “ Il tendit alors un verre à Romy et lui proposa de trinquer, le sourire encore sur les lèvres de part la situation précédente, mais le regard rivé sur la jeune femme qui lui faisait face. “Je te propose quelque chose, on peut essayer de ré-apprendre à se connaître, de passer du temps ensemble, si ça te dit. Je ne propose pas un rencard hein, mais simplement, apparemment on a encore pas mal de choses à partager. Puis, je t'aime bien moi aussi, vraiment bien. “ Elle se livrait un peu, c'était à lui de le faire aussi, sans savoir où ça les mènerait, mais qu'importe, il était  temps de laisser le passé là où il se trouvait et d'avancer.


made by pandora.

_________________



Wherever I go
It's gonna be all right
There's nothing in the world that can keep me from flying

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

ce message a été posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
Why i can't get you out of my brain ? [Romance]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Brain Drain to Brain Gain (Emeagwali)
» Présentez vous!!!
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain
» Les 100 plus beaux Solos de tout les temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Whitehall :: High Paving Stone :: Salle des Fêtes-