it's sad to imagine a world without you (yuri)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's sad to imagine a world without you (yuri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Administratrice
Venue en ville : 28/01/2017

Posts : 251

Celeb + © : lily collins (milkovich)

Points : 221



ce message a été posté le Sam 25 Mar - 19:20

it's sad to imagine a world without you
ft yuri & sybille

Appartement qui résonne dès qu'elle fait un pas. Appartement un peu trop vide, alors que ça fait plus d'un an qu'elle s'y trouve. Un jour, elle s'y mettrait à faire la décoration à ce lieu, à lui donner un peu de vie.  Mais la motivation n'était toujours pas présente, que ça soit pour monter des meubles ou alors simplement faire de la peinture pour donner de la couleur. Motivation qui s'envole bien trop rapidement lorsqu'elle apparaît. Appartement vide dans les placards où il y avait le début d'une fiche couche de poussière. Frigo qui est tout aussi vide. Ou du moins, les rares aliments qui pouvaient s'y trouver n'allaient pas lui un repas digne d'un festin. La solution la plus logique serait que la jeune femme aille dans le supermarché du coin et d'y aller faire ses courses.  Au lieu de ça, la journaliste avait quitté son appartement pour aller celui d'en face. Appartement du plus jeune des frères, celui qui voulait prendre son indépendance, mais qui au final s'était installé près d'un membre de sa famille comme pour se rassurer. Appartement qui ne ressemblait à rien de celui de son aînée. Beaucoup plus de meubles. Beaucoup plus colorée. Il y avait de la vie au moins ici. C'est sans doute pour ça que la journaliste avait tendance à venir plus souvent ici que dans son propre appartement. Et aussi, parce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de veiller sur son cadet. Appartement ayant plus de vie, mais qui est tout aussi vide dans les placards. Moins vide que les siens, mais trop vide pour la grande sœur un peu trop protectrice qu'elle est. Sans doute un signe pour lui faire comprendre que faire les courses étaient une nécessité.

Ce n'était que lorsqu'elle était rentrée dans le supermarché, qu'elle comprenait pourquoi elle attendait vraiment que les placards soient vides pour pouvoir faire les courses. Les enfants qui courent dans les allées, n'obéissant pas à leurs parents qui leur ordonnent de se calmer ou qui se mettait à hurler à la mort parce qu'ils n'allaient pas avoir ce qu'ils désiraient tant. Elle comprenait à présent ce qu'avait vécu ses deux pères et pourquoi au bout d'un certain temps, ils évitaient qu'ils soient présents. Et puis, si ce n'était pas les gamins qui énervaient la brune, c'est au tour des caissières. Sans doute qu'elles étaient trop fatiguées de leur journée, qu'elles n'avaient qu'une hâte était de partir de cette prison qu'était le magasin. Des courses qui ne devaient être rapides, dura un peu plus d'une heure – qui paru bien plus longue. Mais elle était libre. Elle pouvait enfin rentrer à l'appartement. Le sien. Ou celui de Yuri. De toute façon, pour la jeune femme, c'est un peu la même chose.

Personne. Appartement qui était encore vide. Sans doute qu'elle s'attendait à voir son jeune frère, lui faisant une surprise avec les sacs de courses et les bonnes choses qu'il aimait tant. Mais non. Ce genre de surprise, ça serait donc pour plus tard. Sac de courses bien trop lourd pour les bras frêles de la journaliste. Sac qui s'écrasait contre la table, bien contente de ne plus pouvoir les porter. Sybille qui regardait l'heure sur son téléphone. Peut-être qu'il allait bientôt rentrer. Peut-être bien qu'elle pourrait rester pour l'accueillir, avec un bon repas. Après tout, cela faisait longtemps que le frère et la sœur avaient dû passer une soirée ensemble. Presque une semaine, ce qui était synonyme d'éternité pour la jeune femme. Repas qu'elle allait préparer avec les courses qu'elle avait fait, Yuri n'allait sans doute pas se plaindre après tout. Jeune femme qui commençait à sortir les ingrédients avant de sortir son téléphone et de lancer une musique. Musique qui devait certainement s'entendre chez les voisins et en dehors de l'appartement. Mais elle en avait besoin. Sybille ne supportait pas le calme et ça dans n'importe quelle circonstance. Jeune femme qui se laissait emporter par la musique, qui laissait quelques notes franchir la barrière de ses lèvres. Jeune femme qui se laissait emporter par la musique dans ces gestes. Mouvements de danse plus qu'approximatifs qui se transforment en gestes maladroits lorsqu'elle cuisine. Jeune femme qui se trouvait à présent plus concentrée sur la musique que sur le repas qu'elle prépare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 30

Celeb + © : Cole Sprouse, BALACLAVA&Exception

Points : 58



ce message a été posté le Mer 29 Mar - 20:54

it's sad to imagine a world without you
ft yuri & sybille

Les traces, le long du corps, sur les hanches, le torse, le cou, les poignets même, Trace d’un amour secret, inavoué, amour qui te comble, t’apaise. Les regards, gestes, amour que tu gardes pour toi, secret, amour qui pourrait avoir des conséquences désastreuses, amour qui pourrait le tuer, qui pourrait vous faire insultés, regardés de travers. Pourtant quand tu le regardes, tu te dis que si c’est pour lui ça pourrait valoir le coup, si c’est pour lui peut-être que tu peux tout risquer. De toute façon toute ta famille se doute de quelque chose, surtout ta grande sœur, parce qu’elle est partout, parce que c’est ta voisine d’en face aussi, parce que t’avais besoin d’avoir un morceau de famille là où tu allais et que c’était un appartement pas cher. T'avais pas prévu, au début, que ça allait être gênant, parce que t’habites avec ton copain depuis trois mois, parce qu’elle le voit sûrement sortir pour aller en cours, parce qu’elle le voit surement rentré chez vous, qu’elle vous voit sûrement quand vous vous embrassez avant de rentrée dans l’appartement. Ne t'y pensais pas, parce que tu ne remarquais pas, parce que pour toi c’était comme s’il n’y avait que vous deux, il n’y aurait que vous deux, tes larmes, ses bras, les nerfs qui se relâchent dans une étreinte apaisante.
Tu t’en fiches, au fond, si les gens le découvrent, mais tu veux qu’il soit en sécurité, loin de ces gens qui le détruisent petit à petit, loin de ces gens qui le maltraitent, qui lui enlève des morceaux de lui pour les données à une connasse que tu aimerais voir déjà morte et enterrée. Appartement que tu aimes, appartement où tu as mis tout ton cœur, où tu as décoré, peint des tableaux et des fresques, accrochés des tentures, les couvertures, les coussins, les plantes, les meubles, tons chauds, vie colorée dans cet appartement dans lequel tu te sens bien. La nourriture plutôt inexistante dans cet appartement où tu vis, souvent des snacks, des sandwichs, de la bouffe saine aussi pour ton copain, encore une restriction due à sa condition, mais tu t’en fiches, de toute façon tu grossis aux bons endroits selon lui alors pourquoi tu te priverais. La fatigue dans les os, tu te diriges vers ton appartement, la musique qui résonne dans cet appartement.
Et tu t’y attends pas, tu l’imaginerais même pas, tu pensais pas que ta sœur serait là entrain de préparer à dîner, tu pensais pas que ce soit aussi gênant pour toi à ce moment-là, parce que t’avais peur, peur qu’elle le découvre, peur qu’elle raconte tout à tout le monde, parce que tu allais de toute façon avoir peur. La musique qui rentre dans tes oreilles, t’imagine, tu penses, mais tu penses mal.

« Kesiah ? »

L’enfant demande, le sourire aux lèvres candies qui la portent se ferme derrière lui, le sac qui tombe au sol quand il aperçoit sa grande sœur aux fourneaux.

« Billie ? Tu fais quoi ici ? Attends, non, me dit pas, j’attends quelqu’un tu dois partir ! »

Les bras croisés contre ta poitrine, le regard sévère, ce n'est pas que t’es pas heureux de la voir, c’est que tu as l’habitude qu’elle te prenne pour un bébé. La main qui descend la musique un peu trop forte pour tes oreilles de gosse, tu la regardes juste l’incompréhension dans les yeux.

« Je pense que tu passes plus de temps ici que chez toi. »

Le rire qui se bloque dans ta gorge, t’angoisse, t’hésite à envoyer un SMS à ton copain, parce que pour le coup s’il arrive vous avez un souci.

_________________

- Chaque nuits, au fond de tes yeux -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t150-puisque-meme-les-etoiles-ou

avatar
Administratrice
Venue en ville : 28/01/2017

Posts : 251

Celeb + © : lily collins (milkovich)

Points : 221



ce message a été posté le Dim 2 Avr - 15:13

it's sad to imagine a world without you
ft yuri & sybille

La musique qui résonne dans cet appartement qui serait presque le sien. Musique que les autres voisins devaient certainement entendre, mais ça elle s'en fichait. A cet instant précis, elle s'en fichait un peu. Après tout, cela n'allait pas être la premières fois que les voisins allaient se plaindre de la musique un peu trop fort. Et sans doute qu'ils sont habitués avec le temps. Sybille qui prenait plaisir à préparer ce repas, parce que ça voulait dire qu'elle allait passer un peu de temps avec son jeune frère. Jeune femme qui était absorbée parce qu'elle faisait et qui n'avait pas entendu la porte de l'appartement qui s'ouvrait, elle n'avait pas entendu Yuri appelé un prénom qui n'était pas le sien. La chose qui l'avait sortir de sa bulle, c'était le bruit du sac qui tombait au sol. Ce bruit sourd qui l'avait fait sursauté. La journaliste s'était retournée avec un grand sourire, ouvrant les bras pour l'enlacer, attendant qu'il vienne à elle. Malheureusement ce n'était pas ce qui s'était passé. « Billie ? Tu fais quoi ici ? Attends, non, me dit pas, j’attends quelqu’un tu dois partir ! » Sourire qui s'effaça lentement. Ce n'était pas vraiment la réaction qu'elle attendait. Bras qui se croisaient contre sa poitrine, comme si elle était en train d'imiter son cadet. « Bonjour yuyu, moi aussi je suis heureuse de te voir. Et oui, tu m'as manqué aussi. Cette looooongue semaine sans te voir a été horrible. » Moue qui était apparu sur son visage. Moue montrant qu'elle était vexée. Il aurait pu faire semblant de montrer qu'il était heureux de la voir. Au lieu de ça, Sybille avait juste l'impression de gêner, de ne pas être à sa place. Sans doute que c'était le cas, après tout, elle s'était invitée dans cet appartement. « Ça se voit pas ? Je te prépare un bon petit repas … A base de légume! » Sourire en coin qui se dessina sur le visage de l'aînée. Les légumes. Kryptonique de Yuri. Véritable torture quand il était gamin et où les parents le forçait à en manger. Sourire en coin qui se dessinait, comme pour signifier qu'elle avait réussi à se venger. Du moins en quelque sort. «  Non, je rigole, ça ce sont mes courses. » dit-elle en reposant les aliments dans le sac. « Tu attends qui ? » Elle l'avait bien entendu la suite de la phrase. Elle avait retenu cette information. Et cela avait piqué la curiosité de la jeune femme. « Ton copain ? » Sourire en coin toujours présent. Elle le savait. Sans doute que le reste de l'immeuble le savait aussi. Après tout, les murs des appartements sont fins. Chacun pouvait entendre ce que son voisin faisait. Elle le savait, mais il n'avait rien dit pour le moment. Peut-être qu'il attendait le bon moment ou qu'il avait peur. Et si c'était le cas, il ne devrait pas. « Je pense que tu passes plus de temps ici que chez toi. » Soupir qui avait franchi la barrière des lèvres de la jeune femme. Il a raison, elle ne peut pas nier. « C'est pas ma faute, si ton appartement est mieux que le mien. » De nouveau, un sourire était présent sur son visage. Il y avait une part de vérité. Après tout, l'appartement de Yuri était plus chaleureux que le sien. Mais si elle venait aussi souvent, c'est sans doute pour surveiller son cadet, pour s'assurer qu'il aille bien. Le fait qu'il habite juste en face d'elle n'avait rien arrangé à son côté surprotecteur, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com

Contenu sponsorisé

ce message a été posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
it's sad to imagine a world without you (yuri)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Whitehall :: centre ville-