Just another brick in the wall - Kesiah



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just another brick in the wall - Kesiah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 11

Celeb + © : Samuel Larsen - Reckless tears

Points : 33



ce message a été posté le Lun 20 Mar - 12:53


❝'I want to break free
- Kesiah Gray -
 21 ans × Né à Whitehall × Américain × Etudiant en esthétique × Homosexuel encore dans le placard × Secrètement en couple × Patient × Optimiste × Rancunier × Spontané × Savior Sibling  
(1) Tu es un enfant-médicament, un enfant double espoir ou peut-être un "savior sibling" aussi. Peu importe le terme en vogue, toujours est-il que tu restes un enfant conçu en laboratoire, un assemblage de gênes, un miracle de la science, enfant du progrès, créé uniquement pour sauver ta sœur aînée atteinte d'une leucémie, technique encore éthiquement controversée mais que tes parents n'ont pas hésité à utiliser.

(2) Ta famille est le cliché de la famille modèle américaine, le genre de famille qui va à la messe tous les dimanche, le genre de famille idéale en apparence, tellement parfaite que tu n'entends que des échos positifs dans les mots chuchotés sur leur passage, tu entends les gens parler, les admirer pour être les parents de trois enfants dont une malade, mourante, pour avoir osé défier les lois de la nature par amour pour elle, et tu les détestes, ces gens, pour ne pas réaliser que parfois les monstres se trouvent juste sous leurs yeux.

(3) Si la majorité du temps, les enfants comme toi sont aimés, intégrés, comme n'importe quel autre membre de la fratrie, ça n'a jamais été ton cas, tu as toujours été rejeté, mis de côté, caché parfois et utilisé souvent, tu n'as aucun souvenir d'amour, aucun souvenir de gestes affectifs envers toi, tu ne te rappelles que le froid, la peur, la honte aussi quand le dimanche tu devais rester seul, interdit d'église pour ce que tu étais, tu te rappelles la violence, quand on t'attrapait, te traînait presque de force à l'hôpital pour elle, qu'on se servait sur ton corps sans même un mot pour toi, l'impression d'être déshumanisé, des pièces de rechange nées avec la capacité de penser.

(4) Tu avais 16 ans quand, en traînant dans une librairie, tu as mis la main sur un livre qui semblait raconter ta vie, connaître tes désirs les plus secrets, ceux dont tu ne parlais jamais, ceux d'indépendance, de liberté. Tu t'es identifié à l'héroïne, Anna, c'était son nom, tu as appris grâce à elle que tes rêves pouvaient devenir réalité, que l'émancipation médicale était une possibilité, en même temps qu'elle tu as revendu des objets, en même temps qu'elle tu as franchi le palier d'un cabinet d'avocat, déclaré que tu voulais poursuivre tes parents pour atteinte à la liberté de disposer de ton propre corps, en même temps qu'elle tu as débuté un procès.

(5) Tu ne sauras jamais si tu aurais pu avoir une chance de le gagner. Une nuit, encore une fois, tu t'es réveillé, tiré de ton lit, traîné à l'hôpital, tu croyais naïvement que c'était pour elle, mais cette fois, c'était pour toi, ils ont fait croire, que tu avais essayé de te suicider, ont fait croire que tu avais besoin d'être hospitalisé, puis ont ensuite payé un psychiatre pour qu'il déclare que tu étais trop fragile, trop instable, malade, incapable de pouvoir décider ce qui était le mieux pour toi, ni maintenant, ni jamais. Le message était passé, jamais tu ne pourrais leur échapper, même si elle était condamnée depuis des années, ils t'utiliseraient le temps qu'il faudrait.

(6) Aujourd'hui tu as 21 ans, une majorité qui ne signifie plus rien, qu'on t'a volée, tu n'as pas oublié, même si tu continues à vivre comme si de rien n'était, tu n'es pas prêt à renoncer, tu sais qu'un jour tu pourras retourner en procès, tu espères, tu y crois en tout cas, même si tu n'as pas la force de mener seul ce combat encore une fois.

(7) Tu es homosexuel, tu l'as su alors que tu étais encore tout petit, pas sous ce terme là évidemment, tu te rappelles encore avoir demandé à tes parents, naïvement, si un garçon pouvait aimer un autre garçon, tu te rappelles aussi très bien, la main qui s'est écrasée contre ta joue, cinq doigts imprimés sur ta peau alors que ton père te tirait par le bras dans un coin de la pièce, regard noir, air sévère : "On ne parle pas de ces choses là Kesiah"

(8) Ton premier et seul crush a été un petit garçon qui venait jeter des œufs et du PQ sur ta maison, tu n'as jamais su ce qu'il pouvait vous reprocher, mais il t'a immédiatement fasciné, il te faisait toujours sourire, rire sans même en avoir conscience. Tu l'as revu ensuite, au collège, au lycée, mais à cette époque là tu étais bien trop réservé, bien trop timide pour oser lui parler, tu le regardais de loin, quelque fois il a pu te parler mais tu n'as rien réussi à faire d'autre que rougir et bégayer.

(9) Pourtant maintenant tu es en couple avec lui, l'homme de ta vie, celui que tu as admiré près de dix ans, dix ans avant ce premier baiser sous la pluie, terriblement cliché mais que tu n'as jamais regretté, tu vis même avec lui depuis quelques temps, avec lui, tu te sens vivant.

(10) Tu rêves, beaucoup, en attendant d'être véritablement libéré tu notes tout dans un carnet, tes désirs, tes envies, c'est ce qui te permet de relativiser autant, de rester souriant, optimiste, tu te dis qu'un jour ce sera enfin fini, tu vas pouvoir être comme les autres, manger ce que tu veux, boire pour la première fois, faire des sports de combat, faire du mannequinat, étudier le droit, un jour tout ça, ce sera pour toi.



(M/F) RECHERCHE 1 : U.C
(M/F) RECHERCHE 2 : U.C
(M/F) RECHERCHE 3 :U.C


code by lizzou — gifs by TUMBLR — demande de liens : ON.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 11

Celeb + © : Samuel Larsen - Reckless tears

Points : 33



ce message a été posté le Mer 22 Mar - 13:19

+1 (parce que j'avais oublié)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 11

Celeb + © : Samuel Larsen - Reckless tears

Points : 33



ce message a été posté le Mer 22 Mar - 13:19

+2 (parce qu'on sait jamais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 11

Celeb + © : Samuel Larsen - Reckless tears

Points : 33



ce message a été posté le Mer 22 Mar - 13:19

Et à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 30

Celeb + © : Cole Sprouse, BALACLAVA&Exception

Points : 58



ce message a été posté le Mer 22 Mar - 13:20

...Heureusement que j'existe ptn

_________________

- Chaque nuits, au fond de tes yeux -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t150-puisque-meme-les-etoiles-ou

Contenu sponsorisé

ce message a été posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
Just another brick in the wall - Kesiah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» (leo) don't just be another brick in the wall.
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» [CLOS] [Angela/Sky] Another brick in the wall
» feuilles de brick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - when I've known this all along. :: - friends are needed in worst situations :: - we always need friends :: gentlemen-