et quand il pète, il troue son slip (oz)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 et quand il pète, il troue son slip (oz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 17

Celeb + © : Mimi Elashiry, ©flightless bird

Points : 20



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 14:55

ozeline jagger haerkz
baisse ta culotte, c'est moi qui pilote

   
prénom(s), nom : un prénom français, Ozeline suivi d'un prénom farfelu Jagger, venant de la folie de ma mère pour le célèbre Mick Jagger. Et puis, le nom de famille de toute une génération, Haerkz, prénom bizarre dont on ne sait d'où il vient mais, que je porte avec fierté. surnom je l'avoue, très peu de personnes connaissent mon vrai prénom pour la simple et bonne raison que je me fais appeler tout le temps Oz, rien de plus. âge : j'ai vingt ans, encore un bébé face à mes frères et sœurs mais, fêtant bientôt mes vingt et un an, signe de majorité et de liberté, moi je me sens déjà comme une grande. date et lieu de naissance : je suis née le quinze avril dix-neuf cent quatre-vingt seize, dans cette belle ville qu'est Whitehall. J'y suis née et je ne l'ai jamais quitté. nationalité : je suis une américaine pure et dure. origines : mon premier prénom trahis mes origines, apparemment j'ai du sang français dans les veines mais, je n'en sais pas plus. à whitehall depuis : ma naissance, je n'ai jamais bougé.  occupation :  avant d'apprendre mon cancer, je me lançais dans des études de médecine, je me suis battue et j'y suis arrivée, je suis interne en médecine au centre médical. J'oscille encore entre les études à l'université et le terrain à l'hôpital, et à choisir, je préfère largement la deuxième option. statut financier : Pour l'instant, je n'ai pas le salaire d'un grand chirurgien mais, ça va, je ne suis pas pauvre non plus. Je suis très économe donc, j'arrive à m'offrir ce que je souhaite tout en réussissant à mettre de l'argent de côté. statut civil : à quelques détails près, j'aurais pu dire mariée, ou au moins fiancée mais, je suis libre comme l'air, célibataire malgré moi.  orientation sexuelle : Je n'ai toujours intéressée que par les hommes, je n'arrive pas à m'imaginer avec une femme, aussi belle soit-elle. caractère : loin d'être calme, tout le temps la bougeotte, excitée, compréhensive, douce, aimable, sociable, sincère, joueuse, marrante, sûre d'elle, perfectionniste, râleuse, caractère de cochon, jalouse, enfantine, fragile, peureuse, excessive, impulsive, pipelette, trop naïve, chiante, insouciante, vrai petit clown, fêtarde, folle, excessive dans toutes mes réactions. groupe : faithful. avatar : Mimi Elashiry. crédit : mimi elashiry gifs, tumblr.

   
all little things about me
(+) je suis une vraie bordélique mais, à cause de la récente annonce de mon cancer, je vais devoir faire attention à ne pas vivre dans la saleté (+) je fais tout le temps le clown, fais des grimaces et raconte des blagues pas marrantes où je suis la seule à rire. Pourtant, elles sont marrantes mes blagues (+) j'ai un fort caractère et suis du genre à agir avant de réfléchir, souvent impulsivement (+) j'ai des goûts très éclectiques en matières de fringues (+) j'ai toujours fait des choix de cœurs sans forcément y réfléchir (+) je n'aime pas les fêtes telle que la st valentin, la fête des mères, pères car je les trouve trop commerciales et je pense que je n'ai pas besoin de fête pour prouver mon amour (+) je tiens un journal intime depuis que je suis gamine et n'ai jamais cessé d'écrire dedans (+) je ne parle pas beaucoup lorsque je suis entourée de personnes que je ne connais pas (+) pourtant, dès que je suis à l'aise, je ne m'arrête plus de parler, quitte à saouler les autres. Je n'aime pas les blancs, ça me stresse de trop alors je parle, de tout et de n'importe quoi (+) quand je m'énerve, je joue toujours avec mes cheveux. D'ailleurs, quand je suis stressée ou amoureuse aussi. En fait, mes cheveux c'est ma vie (+) je déteste perdre aux jeux, j'arrive toujours à tricher sans que personne n'en sache quelque chose (+) je voue une admiration à tout ce qui concerne disney, offrez-moi stitch en peluche et je vous aime à jamais (+) je ne tiens pas en place, impossible pour moi d'arriver à me canaliser (+) je n'ose pas aller sur la tombe de maman, je n'arrive pas à tenir (+) je suis une couche-tard, lève-tard mais, avec mon boulot, je suis très désordonnée (+) j'ai deux chiens, un chat, une tortue, des poissons et ma dernière folie, je veux un écureuil (+) je dors avec un doudou, un Simba qui à la base était tout doux (+) je fais pipi genre toutes les cinq minutes (+) j'adore emmerder mes grands frères et ma grande sœur (+) mais, je déteste quand ils essaient de gérer ma vie (+) je voudrais avoir six enfants (+) je voue un culte à la série One Tree Hill (+) je possède les 115 dvd officiel de Disney (+) j'ai une bande de potes depuis l'enfance, que je ne quitterais pour rien au monde (+) j'ai appris il y a trois semaines que j'avais un cancer, comme maman mais, je n'ai encore osé en parler à personnes (+) je n'ai pas encore mis les soins en place, d'ailleurs je ne sais pas si ça vaut le coup, vu que maman est partie.

   
prénom : Tracy. pseudo : MzelleTracy. âge : vingt-trois ans. disponibilité : tous les jours. où as-tu connu le forum : sur bazzart. implication à l'intrigue : un lien avec elisabeth m’intéresserait un dernier commentaire : Les Haerkz au pouvoir !

_________________
Non. Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Il faut croire que je n'étais pas indispensable.


Dernière édition par Oz Haerkz le Sam 18 Mar - 19:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 17

Celeb + © : Mimi Elashiry, ©flightless bird

Points : 20



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 14:56

did you read my story
Maman et papa ont été à l'hôpital aujourd'hui. Et puis, ils sont rentrés mais, maman avait le visage tout rouge, comme quand elle s'énerve fort. Sauf que là, c'est parce qu'elle était triste, maman avait pleuré. Et puis papa nous appelle tous, un à un, pour les rejoindre au salon. D'habitude, papa il a une grosse voix qui fait peur mais, aujourd'hui, c'est une voix toute douce et qui tremble qui sort de sa bouche. On se rassemble et on s'assoit. Cinq enfants, ce n'est pas de tout repos. Alors on se dit que peut-être maman elle est juste fatiguée et qu'elle a besoin de repos. Si c'est ça, je peux faire des efforts pour me calmer et pour l'aider aussi à faire la vaisselle. Sauf qu'il faudra m'acheter un marche-pied parce que sinon, je suis trop petite pour atteindre le robinet. Parce que même quand je veux me laver les mains, c'est maman qui me porte pour que l'eau, elle coule sur mes mains. On se pose tous des questions, on n'aime pas voir maman pleurait nous. Normalement, maman elle rigole tout le temps, elle fait des blagues, ça fait bizarre de la voir comme ça. Et puis, papa commence à parler, je crois qu'il en a des choses à dire mais, que ça ne veut pas sortir de sa bouche. « Les enfants, comme vous savez, avec maman, nous avons été à l'hôpital aujourd'hui. Et malheureusement, nous n'avons pas de bonnes nouvelles à vous annoncer. » On est tous bouche-bée devant lui, attendant le moindre mot, la moindre explication à ce rendez-vous où ils ont été. « Maman est très malade. Elle a un cancer, ce qui veut dire que dans son corps, il y a des mauvaises bêbêtes. Et maman, elle doit se faire soigner pour faire partir les mauvaises bêbêtes et en remettre des bonnes dans son corps. Mais, les bêbêtes, elles sont très fortes alors, elle va devoir beaucoup se battre maman. » Je sais que papa, il explique comme ça pour moi et mon frère surtout, parce que j'ai l'impression que mes grands frères et sœur, ils ont déjà compris ce que ça voulait dire le cancer. « Dis papa, est-ce que tu peux m'inscrire à la boxe s'il te plait ? » Tout le monde me regarde comme si j'avais dit une bêtise mais, moi je sais que j'ai pas dit une bêtise. Quand je dis ou je fais une bêtise, maman se fâche tout rouge mais, là elle me regarde c'est tout. « On en discutera avec maman si tu veux ma puce mais, pourquoi pas de la danse ? Pourquoi tu veux faire de la boxe ? » De la danse, je vois pas comment ça peut m'aider. Moi, ça m'intéresse pas. « Ben avec la boxe, je vais pouvoir aider maman à battre les mauvaises bêbêtes. Je serai forte et je mettrai des gros coups, ils auront mal, ils partiront vite, hein c'est vrai maman ?! » Mais, maman arrête de pleurer et se met à rire. Puis, tout le monde la suit mais, moi je ne comprends pas, je veux vraiment l'aider moi ma maman.

Depuis qu'on a appris que maman est malade, on la voit souvent partir à l'hôpital. C'est devenu une habitude mais, à chaque fois, ça me fait mal au cœur et au ventre, comme si ça se tordait en deux au fond de moi. Elle m'a expliqué qu'elle y allait pour faire un traitement, pour essayer de tuer les mauvaises bêbêtes que maintenant on appelle cellules. Mais, jamais maman veut que je vienne avec elle, pourtant je veux l'aider moi à s'en débarrasser. Et puis, quand maman rentre, elle va se coucher parce qu'elle est très fatiguée. Je me demande vraiment ce qu'ils font à ma maman mais, je crois qu'elle court tout le temps parce que quand elle rentre, elle n'arrive même plus à marcher. Puis, un jour elle nous dit qu'elle va plus avoir de cheveux, que c'est à cause de ce qu'ils font à l'hôpital. Mais, elle espère que ses mauvaises cellules partiront en même temps que ses cheveux et que ce sont de bonnes cellules qui arriveront quand ses cheveux repousseront. Maman, elle n'a plus de cheveux mais, elle est toujours la plus belle, surtout lorsqu'elle met ses foulards de toutes les couleurs sur sa tête. Dans la rue, tout le monde regarde maman bizarrement mais, je crois que c'est parce que, eux aussi, ils la trouvent belle alors moi, je leur souris et je serre fort la main de maman. Mais, un jour, maman elle n'arrive plus à sortir, elle n'arrive même plus à me serrer la main. Papa, il pleure et maman dit que ça va aller, qu'elle sera toujours là, qu'on ne doit pas l'oublier. Moi, je comprends pas au début puis, on m'explique que les mauvaises cellules sont plus fortes que maman et qu'elle n'arrive pas à avoir des bonnes cellules. Je demande alors à papa « On peut aller au supermarché faire des courses ? Je vais lui acheter de nouvelles cellules, toutes belles et qui vont pas lui faire de mal. » Pourtant, c'est trop tard. Maman part avec les pompiers à l'hôpital, elle me dit au revoir et me promets qu'elle m'aimera toujours. C'est la dernière fois que j'ai vu maman, elle n'est jamais revenue de l'hôpital. Papa m'a dit que maintenant, maman était au ciel, qu'elle nous surveillait et qu'elle était notre ange. Moi, je pense que c'est l'étoile qui brille le plus la nuit, c'est sûr, ça doit être son foulard jaune doré qui fait ça.

« Au secours, je saigne de la culotte. » Je vais sur mes onze ans et je me retrouve totalement paniquée face à une situation que je ne connais pas. Je venais à peine de me rhabiller après une sortie piscine, obligatoire à l'école, que ma culotte commençait à passer du blanc au rouge. Les larmes me montèrent directement et escaladèrent mes pommettes joufflues lorsque j'entendis un petit rire. « Ne pleure pas, c'est pas grave. C'est parce que tu deviens une femme. » Une petite blondinette, qui était dans la même classe que moi, vint me rassurer et m'expliquer ce que mon corps est en train de faire. Je ne comprends pas de suite, encore toute déboussolée par ce qu'il m'arrive. « Je vais mourir à cause de tout ce sang, tu crois pas ? » Une nouvelle fois, la petite fille se met à rire. J'ai l'impression qu'elle se moque de moi et croise les bras, tout en faisant une tête en colère. En même temps, je sais qu'elle peut m'aider, car elle a l'air beaucoup plus au courant que moi. « Excuse-moi, promis je ne rigole plus. Puis, non tu vas pas mourir, c'est tout à fait normal ce qu'il t'arrive, maman m'a tout raconté. » Je vois qu'elle me tends un papier blanc mais, encore une fois, je ne comprends pas. Ma maman à moi, elle ne peut plus m'expliquer quoi que ce soit vu qu'elle n'est plus là. Au bout de dix minutes, la blondinette arrive enfin à me convaincre de mettre la serviette sur ma culotte. « Dis, tu diras rien à personne hein ? » Je dois sûrement rougir parce qu'avec cette situation, je me sens toute honteuse. « A une condition, tu deviens ma meilleure amie ! Au fait, je m'appelle Danaé et toi ? » Elle était super gentille cette fille, elle voulait devenir amie avec moi. « Marché conclu ! Tu t'appelles Danette ? c'est un drôle de prénom quand même. Moi je m'appelle Ozeline Jagger Haerkz mais appelle-moi Oz. » Pour la troisième fois, Danaé se met à rire et sur ce coup-là, je l'accompagne aussi. « Je m'appelle pas Danette mais, Danaé. Tu l'auras voulu, moi je vais t'appeler Pénis, j'aime pas Oz, c'est trop commun. Puis c'est un prénom de garçon et à ce que j'ai vu, t'es une femme maintenant. » Elle me fait un clin d’œil puis nous partons, mains dans la main, rejoindre le reste de la classe.

Le cœur qui se serre et qui bat à cent à l'heure, je n'ai jamais ressenti ça avant. Mais, il est là devant moi, le plus beau garçon du lycée. Je n'arrive pas à y croire, jamais auparavant, il n'a posé les yeux sur moi et voilà qu'aujourd'hui, il voulait même me parler. Je crois que je souris bêtement, ça se voit tellement que mes copines au loin en rigolent. « Salut Oz, dis j'ai un truc à te demander mais, je sais pas comment te le dire... Tu me plais beaucoup, tu voudrais sortir avec moi ? » Au fond de moi, je rigolais aussi énormément. J'avais quinze ans et lui dix-sept ans mais, sa demande avait l'air de venir d'un enfant à peine âgé de dix ans. Il était mignon quand même, avec ses yeux noisettes et cette manie de toujours se pincer les lèvres. « Oui, j'aimerai bien ! » Ce n'était pas le garçon le plus calme et sage du lycée, loin de là même. Il séchait souvent les cours, avait une réputation de mauvais garçon, d'irrespectueux mais, je savais qu'il pouvait être adorable. Il avait tout ce que j'aimais et j'adore les petits détails qu'il portait si bien. Sa boucle d'oreille à l'oreille gauche, ses deux premiers tatouages sur son bras droit, cette petite barbe encore timide mais qui commençait à pointer le bout de son nez. Et puis, cette façon de me toucher le visage, de rapprocher ses lèvres des miennes, cette façon de m'embrasser. Je fondais complètement pour ce gars. Mon premier vrai baiser, j'avoue que c'était un peu mouillé et j'étais un peu perdue avec le sens dans lequel tourner ma langue mais, ce baiser, c'est le plus beau de ma vie.

« Non, je ne peux pas, je suis désolée mon chéri. » Pourtant, tout était beau, comme dans un conte de fée. Des roses rouges dans les mains, des pétales qui nous entouraient, de la musique, du violon et mon homme, mon amour depuis trois longues années, depuis cette fois où il m'avait demandé de sortir avec lui alors que nous étions encore au lycée. Tout était parfait vraiment, même son genou à terre, même cette bague qui brillait de mille feux. Tout était extraordinaire comme son discours relatant notre relation et son amour pour moi et tout comme sa demande, sa demande en mariage si sincère qui m'a fait versé quelques larmes. Je l'aime cette homme, je l'aime comme ce n'est pas permis. Il est ancré en moi, il coule dans mes veines. J'ai même son initiale tatouée derrière l'oreille. Cette homme, c'est ma vie, c'est mon passé, mon présent mais, ça ne pourrait être mon futur. Malgré cette soirée inoubliable, je ne peux accepter sa demande. Et même si ça me blesse autant que lui, je n'y arrive pas. Je ne sais pas ce qui bloque mais, j'ai peur. Peur de le laisser seul comme mon père l'est actuellement. J'ai peur de l'engagement, peur du mariage et peur de l'amour qui dure. Cette réponse signera la fin de toute une vie, toute une histoire, tout notre amour. Dès le lendemain, il s'en alla et je ne le revis plus jamais. Notre histoire avait pris fin sans même que j'eus le courage de tout lui expliquer.

Il est là, tout prêt de toi, tu sens sa respiration dans ton cou. Il a décidé, c'est aujourd'hui. Aujourd'hui qu'il a envie de toi alors, il est venu directement à ton appartement. Il y restera surement plusieurs heures, voir même deux jours, pour que tu comprennes bien que c'est lui qui décide et que tu n'as rien à dire. Au fond de toi, tu ne sais pas si tu es pour ou contre. Il t'a retourné le cerveau. Il t'a fait croire à une histoire d'amour au début mais, tu n'es que sa chose. Il ne t'aime pas, tu en es persuadé. Il vient quand il n'a personne d'autre ou quand tu as l'air d'être trop libre à ses yeux. Tu souffres avec lui mais, toi tu as cette chance de l'avoir souvent auprès de toi et pas une seule fois, pas pour une seule nuit comme ses autres conquêtes. Tu ne sais pas ce que tu lui as fait mais, il te veut. Il marquerait ta peau de son nom s'il le pouvait. Et puis, tu n'as pas le droit de parler de lui, de vous, de ce qu'il te fait. Tu te ronges les ongles après chacun de ses départs, tu t'en mords les lèvres pour qu'aucun son ne sorte de ta bouche. Lorsqu'il n'est plus là, auprès de toi, c'est comme s'il n'existait plus, tout du moins en public, face à tes proches. Mais, tu sais qu'il est dans ta tête, il te contrôle, tu es sa marionnette. Lorsqu'il t'appelles, tu accours. Tu n'as pas le droit d'être en retard. Plus d'une fois, tu as voulu lui demander pourquoi, pourquoi toi ? pourquoi comme ça ? Mais, tu n'oses pas. Tu n'oses pas non plus lui réclamer plus de considération, plus de respect. Tu n'es qu'un petit bout de femme dirigé par un grand homme. C'est sûr t'es accro mais, accro à quoi ? à sa violence ? à son pouvoir ? à lui ? à un vent de passage ?

« Je suis désolée mademoiselle, vous avez un cancer des poumons. » Je tombe de haut, moi qui pensais que la page était tournée, que jamais plus nous n'aurions à faire à une nouvelle bataille. Mon pauvre père, il ne méritait pas ça, il avait déjà bien souffert du décès de sa tendre épouse, de sa meilleure amie. Mes frères, mes sœurs, ils n'arriveront pas à accepter un nouvel échec. C'est bien trop pour notre famille, cette foutue maladie ne veut donc plus jamais nous lâcher. J'ai vingt ans et aujourd'hui, ma vie vient de bousculer dans un cauchemar interminable. J'étais fatiguée depuis quelques temps, pas du tout en forme, des difficultés à respirer. Je penchais pour une allergie ou une connerie de ce genre. Mais, les examens ont révélé tout autre chose. Le cancer que maman avait, il était possible que quelqu'un de la famille l'ai aussi. Mais bon, il y avait aussi de fortes chances pour que nous soyons tous en bonne santé et c'était le cas, jusque-là. Mais, j'ai appris que j'avais un cancer et que j'avais bien grand intérêt à me soigner très vite si je ne voulais pas perdre cette bataille. Mais, je n'y croyais déjà plus, je pensais déjà à rejoindre maman. Je ne l'ai pas encore annoncé à qui que ce soit. Ça fait trois semaines que ces paroles se répètent sans cesse dans mon crâne. Je n'en peux plus, ma tête va exploser mais, je n'arriverais jamais à leur annoncer. Et je ne sais même pas si ça vaut le coup de me soigner. Maman a déjà tenté et elle n'a pas réussi à gagner cette bataille, pourquoi moi j'y arriverai.

_________________
Non. Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Il faut croire que je n'étais pas indispensable.


Dernière édition par Oz Haerkz le Sam 18 Mar - 19:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 212

Celeb + © : douglas booth, iron.

Points : 352



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 14:57

mêmes âges, mêmes études (enfin pas nécessairement la pédiatrie mais Arrow), nous faudra un lien
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t90-i-wanna-be-your-left-hand-ma

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 876

Celeb + © : Danielle Campbell ; same old love

Points : 523



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 15:00

Je connais pas ta Mimi mais elle a l'air jolie
Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche

_________________


I won't give up
'Cause even the stars they burn. Some even fall to the earth. We've got a lot to learn. God knows we're worth it. No, I won't give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t122-we-push-and-pull-like-a-mag

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 71

Celeb + © : alycia d-carey, ice and fire.

Points : 134



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 16:44

mimi, le nom, bienvenue avec ces choix magnifiques

_________________

( She is brave and strong and broken all at once. As she speaks it is as if her existence is no longer real to her in itself, more like a living epitaph to a life that was. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t98-crazy-like-a-fool

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 17

Celeb + © : Mimi Elashiry, ©flightless bird

Points : 20



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 19:30

    Merci beaucoup à vous tous pour votre accueil et vos compliments
    je te réserve un lien sans souci Leo mais, j'ai du rajeunir ma Oz d'un an

_________________
Non. Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Il faut croire que je n'étais pas indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Administrateur
Venue en ville : 27/01/2017

Posts : 190

Celeb + © : kj apa, dark dreams.

Points : 164



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 20:26

bienvenue à whitehall !
félicitation tu es validé !
J'ai aimé lire cette sympathique petite fiche, Oz est vraiment poétique, je trouve.
ce que tu dois faire maintenant
Te voilà validé. Tu as maintenant le droit de te promener partout sur le forum et de construire ton personnage comme tu le souhaites. N'oublie pas d'aller recenser ton habitation ainsi que ton métier dans ces deux sujets, histoire que personne ne se perde. Tu peux aussi poster ta fiche de liens car ton personnage aura obligatoirement besoin de relations dans sa vie. (A moins que ce soit le genre de personne à rester enfermer dans sa cave toute la journée. ) N'hésite pas à aller jeter un coup d'oeil au bottin, au cas où si un admin aurait oublié de t'y recenser -ça arrive de temps en temps- Nous avons aussi un système de points, tu peux aller voir plus d'indications dans le sujet et aller réclamer tes points aux admins ! Tu peux aussi poster tes pré-liens, tu as peut-être besoin d'une famille, d'amis ou encore de la femme ou l'homme de ta vie. Oh, et n'oublie pas d'activés les notifications dans le sujet des annonces, ainsi, tu ne manqueras rien de rien ! Pareillement, si tu as une quelconque questions/suggestions, nous prendrons cela en compte avec plaisir ! Assez parlé des sujets administratifs, si tu veux aller te détendre et flooder avec les autres membres, c'est possible. Nous avons le flood qui n'attend que toi, ainsi que les autres jeux auxquels tu peux t'amuser entre deux rps, n'hésite pas à aller voter pour dls dans les top-sites , ça nous ferait super plaisir. Nous avons aussi créé un tumblr pour le forum. Nous posterons de tout dessus, même nos réactions face à vos rp coquins. (Vous êtes épiés; héhé.) Bon jeu. En espérant que ton aventure sur DLS te plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

ce message a été posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
et quand il pète, il troue son slip (oz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'opposition à Martelly n'a pas inventé la culotte rose . Voici la preuve
» Quand Papy pète un cable
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - when I've known this all along. :: - you can't hide secrets. :: - welcome to whitehall-