sometimes you make choices in life and sometimes choices make you [Emrys]



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sometimes you make choices in life and sometimes choices make you [Emrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 129

Celeb + © : lili flawless reinhart (prométhée.)

Points : 169



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 9:42

Emrys May Bushnell
“Celui qui cherche une femme belle, bonne et intelligente, n’en cherche pas une mais trois”

prénom(s), nom : Bushnell Sa signification, tu l'ignores. Origines diverses et variées. Une mysticité ardente et délicate. Un nom qui captive l'attention des plus curieux. Un nom souvent resté discret, inaccessible. Emrys. Prédisposé à être porté par un homme. Tes parents pensant qu'ils attendaient deux garçons. L'immortalité, glorieuse signification, d'origine gaélique. Une fierté incommensurable en ressort lorsque tu le prononces.surnom Rys. Trois lettres collées l’une à l’autre dont la simple évocation te rend nostalgique. Mélancolique. Simple mais très peu utilisé. Tu ne le tolères plus. Seul ton frère ainé avait l’habitude de t’appeler de la sorte. Son départ t’affectant toujours autant, il t’est difficile de l’entendre désormais. âge : vingt-deux perles nacrées trônent paisiblement sur l'autel de tes sentiments. date et lieu de naissance : officiellement, le quatorze mars mille neuf cents quatre ving-quinze à whitehall. La réalité est toute autre. nationalité : Un sang américain est censé couler dans tes veines. En réalité, t'en sais fichtrement rien. Adoptée à l'âge de deux ans, tu ne sais pas d'où tu viens. Ni qui tu es. origines : Des origines purement ancrées en Amérique depuis de nombreuses générations. à whitehall depuis : ta naissance.  occupation : étudiante en littérature anglaise + livreuse de pizza statut financier : Tu es née avec une cuillère en argent dans la bouche. Tu ne le nies pas. Mais tu ne le cries pas non plus à tout bout de champ. La modestie reste l’une de tes principales qualités.  statut civil : Célibataire.Tu n'es pas du tout intéressée par l'amour, dégoûtée des promesses non tenues.  orientation sexuelle : Rien ne pourrait remplacer l’anatomie des hommes. Une fois que tu fus autorisé à admirer la musculature impressionnante d’un certain goujat, tu n'as pas pu t’empêcher de la désirer par la suite. Tu es donc hétérosexuelle. caractère : sociable, perfectionniste, diplomate, intelligente mais également impulsive, caractérielle, sarcastique, arrogante, émotive, hypersensible, avenante, attentionnée, attachante, affectueuse, curieuse et menteuse. groupe : BOUND avatar : lili reinhart crédit : tumblr.

all little things about me
001. Myrcella et Willem Bushnell n’étaient pas faits pour se rencontrer. Ni s’entendre. Provenant de deux univers à l’opposé. Complètement différents. Des caractères divergents. Incompatibles. Elle était une étudiante dans les relations internationales, rêvant de liberté. De voler de ses propres ailes. Venant tout juste de débarquer en ville. Bercée dès sa naissance par des valeurs traditionnelles et archaïques. Née dans l'univers impitoyable qu'est l'élite new-yorkaise. Sa famille avait décidé de prendre un nouveau départ suite à un scandale qui avait éclaté dans la ville de la grosse pomme. Riche, belle, promise à un autre. Un avenir déjà tout tracé. Lui, il étudiait la théologie.  En vue de reprendre l’héritage familial que son père lui avait laissé après sa mort. Passionné par la religion et l'histoire. Destiné à être le messager, le ministre de Dieu. Destiné à lui vouer sa vie pour le restant de sa vie. Destiné à devenir le futur pasteur de la ville de Whitehall. Une rencontre des plus banales. Des plus ordinaires. Un café renversé sur la chemise fraichement achetée un matin au détour d’une rue. Un regard échangé. Un sourire en coin. Des excuses bafouillées de la part de Willem pour sa maladresse légendaire. Le coup de foudre fut immédiat. Personne ne fut capable de prévoir un tel amour. Une telle relation. Relation tissée sur des mensonges. Des coups bas. Une famille entâchée par ses méfaits, ses actions faites dans le passé. Une famille qui tente de reglorifier à nouveau l'image qu'elle possédait dans le temps. Les Bushnell doivent être respectés. Craints. Une devise familiale transmise de génération en génération. 002. Un amour de jeunesse qui ne cessait de se disputer parce que Myrcella était incapable d'enfanter. Enchainant les fausses couches. Des mots tranchants. Leurs familles respectives ne leur laissant aucun échappatoire. Aucune issue possible. Après tout, il était nécessaire d'engendrer des héritiers pour faire prospérer le patrimoine durement acquis. Exténués, fatigués ils étaient. Mais pas une seule fois ils décidèrent d'abandonner. Pour eux, enfanter était la concrétisation de leur amour. Une épreuve redoutable qu'ils attendaient avec impatience. Jusqu'à ce fameux matin d'automne. Ils apprirent que leurs efforts portèrent enfin leur fruit. Ainsi naquit un jeune garçon au doux nom de Maëlan. Ton frère aîné. Ce que tu n'as jamais su, c'est qu'il était condamné dès sa naissance à porter un lourd fardeau sur ses épaules. 003. Un corps devenu fragile avec le temps. Affaibli. Le temps prenant son temps pour panser les blessures. Les cicatrices demeuraient indélébiles. Ta génitrice venait de tomber enceinte pour la seconde fois. Un miracle selon les médecins. Etant considérée comme stérile depuis la naissance de Maëlan. Accouchement difficile. Des complications qui s’accumulaient. Une libération tant attendue et tant redoutée. Elle n’avait qu’une seule hâte. En finir. Mettre fin à ses souffrances en accouchant. Deux garçons étaient attendus. L’échographie ne pouvait mentir. Le monde dans lequel vivaient les Bushnell n’était pas à la portée de tous. Les hommes dominaient. Les femmes se taisaient. Placées au second plan. Etais-ce de la compassion venant de ta mère ? Où n’étais-ce là que l’expression du désespoir ? Tu ne saurais expliquer les larmes qui avaient jailli à ce moment précis quand elle apprit qu’elle avait donné naissance à une fille. De faux jumeaux. Une erreur inadmissible. Leur déception fut telle qu’ils décidèrent de conserver le prénom choisi. Un rappel perpétuel. Un destin scellé. Et pourtant, Myrcella finit par tomber sous le charme de cette petite fille aux joues bouffies et au regard transcendant. Elle était son sang. Sa chair. Sa fille. Sa descendante. Sa naissance serait-elle un signe précurseur ? Un signal annonçant un changement imminent ?  Une chance inespérée de faire basculer le destin des femmes bushnell. Et de le changer pour les générations futures. Myrcella avait pris sa décision. Chérir ce petit être. En faire sa princesse. Chaque jour un peu plus, elle en tombait amoureuse. Ce nourrisson avait entre ses mains le futur de la famille bushnell. Tout du moins en ce qui concerne les femmes. La partie masculine était bien évidemment prise en charge par Willem. Tout avait été calculé. Prévu. Organisé.  Minutieusement. Myrcella ne pouvait être que plus heureuse de ce retournement de situation. Jusqu’à ce fameux incident dans la journée du vingt-trois décembre mille neuf cents quatre-vingt-dix-sept. 004. Décembre 1997. L’hiver avait recouvert le sol de son immense manteau de neige. Les températures avaient considérablement chuté. Nul ne connut un hiver aussi rugueux, aussi dure et aussi violent que celui-ci.  La petite protégée venait d’atteindre sa deuxième année. Une promenade au bord du lac gelé en compagnie de sa mère. Elle qui était si enthousiaste à l’idée de pouvoir marcher sur la glace. Naïveté et curiosité causèrent sa perte. Quelques secondes d’inattention de la part de Myrcella suffirent pour qu’elle franchisse la limite. S’aventurant joyeusement sur la partie gelée. Une banquise beaucoup trop fragile. Beaucoup trop instable. Même pour un poids plume. Poids qui finit par céder, engloutissant la petite fille dans le même temps. Tentant de se débattre pour remonter à la surface. Le froid l’emprisonnait dans ses eaux profondes et glaciales. La congelant en à peine quelques minutes. Le bruit sec et court avait alerté Myrcella. Un cri strident. Un hurlement contrastant avec le silence qui occupait les lieux. Des gestes désordonnés. Tentant pour la sortir de là. Mais il était déjà trop tard. Emrys Bushnell était décédée ce soir-là des suites d’une noyade. Un appel paniqué pour prévenir son mari. Incapable de réagir. Incapable de réfléchir. Incapable de penser. Il lui était impensable de perdre sa petite fille. Une peine inimaginable. Ils avaient décidé de se taire. Cachant le corps. L’enterrant proprement. Myrcella demeurait inconsolable. L’image du petit corps frigorifié dans ses bras la hantait. Elle qui avait tenté de nombreuses fois de la ranimer. Impossible. Son bébé. Parti. Inconcevable. Elle avait besoin de ce petit être auprès d’elle. Un besoin vital. La folie et la paranoïa la gagnant progressivement. Plongée dans un déni constant. Prétextant qu’Emrys avait été emmenée en clinique pour des raisons médicales. Evitant ainsi la suspicion venant de ses voisins. Myrcella, elle avait perdu le goût de vivre. Tous ses repères avaient volé en éclat. Un monde qui venait de s’effronder. Jusqu’à ce que son regard se pose dans ceux d’une jeune orpheline. Fillette abandonnée à la naissance. Délaissée sans aucun scrupule devant le seuil de la porte d’un orphelinat. Cet éclat dans ses yeux, Myrcella elle en était convaincue. C’était le même qu’Emrys. Cet aura, ce sourire, ces petites bouclettes dorées. Myrcella, elle avait craqué. Cette enfant, elle la désirait. Persuadée que son bébé s’était réincarné dans ce nouvel être. Un âge commun, un passé bancal pour cette fillette. Un plan dénué de raison s’était mis en marche dans l’esprit de Myrcella. Persuadée que le ciel lui octroyait une seconde chance. Une rencontre inopinée en compagnie d’un ange qui ne demandait qu’à être aimée. Cet ange en question, c’est toi. Adoptée à l’âge de deux ans par la famille Bushnell. Dans l’unique but de remplacer celle qu’ils avaient perdu. Sans le savoir, même encore aujourd’hui. Ton existence liée à jamais par un secret inavouable.  Seuls tes deux parents connaissaient la vérité. Une vérité prête à être éclatée au grand jour. Parce que tu l’as toujours su. Au fond de toi. Ayant toujours cette impression d’avoir été utilisée pour un but précis. T’es loin de t’imaginer ce qui s’est réellement passé. 005. Demeurant dans l’ignorance, t’as grandi en pensant que tu étais la véritable Emrys. Portant ses affaires. Adoptant son caractère et sa façon d’être. Ta mère adoptive - que tu pensais être ta véritable mère - t’avais élevé de la même manière. Tu étais condamnée à une existence secondaire. Tes frères passeraient toujours en premier. T’as eu du mal à trouver ta place. A trouver une explication logique concernant l’utilité de ton existence. Tu n’étais pas désirée. Après tout, seuls les garçons étaient en droit de suivre le destin religieux de vos ancêtres. Mais tu t’es battue. Tu t’es défendue. T’es satisfaite du petit bout de chemin que t’as parcouru jusque-là. Tu t’es comportée comme un parfait petit soldat durant une bonne partie de ta vie. Désirant satisfaire les envies démesurées de ta génitrice. La décevoir n’était pas dans tes cordes. T’avais envie qu’elle soit fière de toi. Lourd était ton fardeau. Celui de porter le destin des femmes Bushnell sur tes épaules. Une éducation stricte et rigide. Partagée entre les bonnes manières, le savoir-vivre et la religion. Pieuse, pas une seule fois tu ne ratais la messe du dimanche matin. Un avenir déjà tout tracé. Un avenir dans lequel tu n’avais pas ton mot à dire. Une vie contrôlée de a à z qui te consumait de l’intérieur. Et ça a fini par t’atteindre. Bipolaire. Changement d’humeur fréquent. Lunatique. T’énervant pour un rien. Prenant des décisions sur des coups de tête. Notamment celle de livrer des pizzas. Nullement glorieux. Nullement valorisant. Mais bordel, t'as l'impression d'être toi-même quand tu portes l'uniforme de travail. T’as de plus en plus mal à contenir ta vraie personnalité. T’as l’impression de devoir sans cesse t’écraser pour le bien des autres. T’en as juste marre. Et t’as peur à qu’un moment ou un autre tu finisses par te trahir. Par te laisser aller. Sans prêter attention aux conséquences.006. Ta relation avec ton frère jumeau Milan est ce que tu chéris le plus. Un lien fraternel jamais entaché. Milan il représente à la fois ta plus grande force mais aussi ta plus grande faiblesse. Représentant le feu, tandis que tu symbolises la glace. Le ying et le yang. Complémentaires. Unis. Les qualités de l’un corrigeaient les défauts de l’autre. Et inversement. Proches, vous ne formiez qu’une seule et même personne, qu’une seule entité. Ton cœur recherchant immédiatement sa présence. Pour trouver du réconfort et avoir l’affection et l’amour que tu mérites. Une relation, un lien qui te bouleverse. Tu serais prête à tout pour lui. Quelque chose que tu n’étais pas capable de décrire. Une alchimie indescriptible s’était créée entre vous. Tu pouvais passer des heures à le regarder. Tu pouvais passer des heures en sa compagnie, sans jamais te lasser.
Ta relation avec Maëlan différait de celle que tu avais avec ton frère jumeau. Votre proximité n’était pas éphémère. Ni illusoire. Mais bien réelle. Bien que moins visible. Une admiration infaillible. T’as toujours voulu lui ressembler. Sa souffrance, tu ne l’as jamais comprise. Tu ne t’en aies jamais aperçu. Et maintenant, tu le regrettes. Maëlan, il a pété un câble. Ne supportant plus la pression familiale qu’il subissait depuis sa plus tendre enfance. Maëlan, il voulait s’enfuir. Partir le plus loin possible de cet enfer quotidien. Une simple lettre à ton attention. Te promettant qu’il te donnerait des nouvelles régulièrement. T’as déchiré le papier. Sur le moment. Ayant jamais pensé qu’il oserait partir. Qu’il oserait t’abandonner. Son absence a laissé un trou béant dans ton cœur. Un trou qui ne se refermera sûrement jamais. Ses bras te réconfortaient quand tu étais en proie au doute. Quand la tristesse et la solitude t’habitaient, il était là pour te consoler. Maintenant, tu fais face au néant. T’aimerais le rejoindre. T’y pense fortement. Pour l’instant, t’attends. Sagement. Espérant fortement qu’il revienne de son plein gré. 007 Une rencontre furtive. Dissimulée. L’ennui ayant traversé ton cœur. Installée au comptoir depuis une vingtaine de minutes. Enfilant les verres à une vitesse insoupçonnée. Tentant de cacher ta peine. Ton désarroi. Face au suicide de la jeune Maddox. Un acte qui t’a complètement prise au dépourvu. Demeurant dans l’incompréhension la plus totale. Noyant tes idées noires dans l’alcool. Un penchant récent depuis le départ de ton frère. La porte venait de s’ouvrir. T’avais tourné légèrement la tête, ne désirant pas tellement donner de l’importance à ce nouveau client. Puis tes yeux se sont posés sur lui. Un innocent échange de regard. Et tu ne répondais plus de rien. Complètement transportée, transvasée dans un autre monde. Noé. Inconnu à la tignasse brune, au visage d’ange et au sourire ravageur. Une rencontre soudaine et violente. Les détails demeurent flous. Mais tu te souviens de ces lèvres capturant les tiennes. Tu te souviens de cette brûlure intense qui s’est imprégnée en toi. De cette passion qui vous a animé. Une attirance dangereuse. Dévastatrice. Des émotions qui t’effraient. Hypnotisée. Complètement envoûtée. Toutes tes sensations et désir étaient à leur paroxysme. Tu ne contrôlais plus rien. Seul le contact de ton corps contre le sien maintenait ta lucidité. T’aurais pu aller jusqu’au bout avec lui. Lui offrant ta virginité sur un plateau d’argent. Mais votre bulle finit par éclater quand le patron du bar y mit un terme. Vous surprenant dans les toilettes des garçons. Un envoûtement s’accompagnant d’une douce illusion quand t’apprends que Noé deviendra ton nouveau professeur. Un homme déjà lié à une autre. Un homme déjà épris d’une autre. Souffrance et frénésie cohabitent ce frêle corps qu’est le tien. Ta naïveté te rattrapant soudainement. Un mal que tu tentes de camoufler. Parce que t’as l’habitude de cacher ce que tu ressens. C’est ton quotidien, après tout. 008. La langue de shakespeare te transporte. Elle t'anime. Tu joues avec les mots. Tu en abuses. Tu ne peux t'en passer. T'es en phase avec l'anglais. Une addiction démesurée mais parfaitement assumée. Passionnée par les livres. La lecture, l'écriture sont ton quotidien. T'essayes d'améliorer ta plume. Devenir écrivain serait un rêve, un fantasme que t'aimerais accomplir, réaliser. Mue par ta passion immense pour cette langue, t'as décidé d'orienter tes études, tes choix professionnels en fonction de cet engouement. Poursuivant des études d'anglais, te focalisant plus particulièrement sur la littérature. Des projets qui entrent en contradiction avec ceux de tes géniteurs. N'appréciant guère que tu sois captivée, fascinée par la prose. 009. Déterminée et ambitieuse, tu donnes toujours le maximum de-même. Tu es pleine de vitalité, pétillante, tout feu tout flamme et enthousiaste. Très explosive, ton hyperémotivité te fait passer par un kaléidoscope émotionnel étonnant : alternance du rire et des larmes, de l'emballement le plus déraisonnable et de la colère la plus injustifiée en quelques secondes. Généreuse, tu possèdes un caractère entier et tu as horreur des demi-mesures : pour toi, tout est blanc ou noir, le gris ne fait pas partie de ton arc-en-ciel. Ton dynamisme et ton besoin d'action font que tu ne sais pas rester inoccupée ou oisive. Tu possèdes un trop-plein d'énergie qui, s'il n'était pas canalisé, se transformerait vite en agressivité et en brutalité. Ainsi, enfant, tu étais fragile et avais souvent un sentiment d'infériorité. Il était donc essentiel que tu sois entourée et aimée. Etrange et mystérieuse, ta sensibilité et ton émotivité sont tellement envahissantes que tu tends à te protéger derrière un masque d'impassibilité, voire de distance, ou te replier sur toi-même dans un silence glacé. 010. Menteuse depuis belle lurette, tu fais semblant d’être la plus parfaite dans tous les domaines. Pour tromper ton entourage. Tes amis. Tes voisins. Ta mère a toujours fait en sorte que ton image ne soit jamais salit. C’est ta mission, ta raison de vivre : ne jamais ternir la réputation de ta famille. Telle était ton éducation depuis que tu a été adoptée. Et c’est de cette manière que tu as fini par te construire un côté ON / OFF. Face aux autres, tu te montres fine, adroite, perspicace et persuasive. Devenue experte dans l'art de la manipulation. Eprouvant du plaisir à diriger et à prendre en charge. Impatiente à l'extrême, tu veux que tout aille vite, ce qui te rend irritable lorsque tu as  l'impression de piétiner.  Mais au fond de toi-même, t’es une sentimentale, bien que les apparences tendent à prouver le contraire. Tes relations affectives sont complexes, faites d'un mélange de pouvoir, de possessivité, de jalousie et de tous les excès. Tout en étant sportive, t’es une femme féminine, soucieuse de plaire et de séduire, que ce soit par une attitude accueillante et sympathique ou par un besoin de soigner ton apparence. Mais lorsque tu n’as plus besoin de jouer la comédie, de faire semblant, tu entres en mode OFF : Un côté combatif, courageux, téméraire, par un certain esprit de contradiction. Ennemie de l’injustice, intrépide,  t’aimes lutter, affronter et te dépasser. De nature conciliante et avenante. Tu privilégies le moment présent, sans toujours réfléchir à la suite des événements. Susceptible, tu réagiras souvent par de l'agressivité ou de la colère, ou en se montrant cassante ou agressive. T’es une douce rêveuse, imaginative voire fantasque, éprise de merveilleux ou de magique. Un brin de fantaisie t’anime, tu es ennemie de la routine. Vivre, pour toi, c'est rêver, t'abandonner à tes émotions ou à tes sensations. Peu de personnes connaissent ta véritable personnalité. 011. Tu possèdes deux principales phobies. Agoraphobie. Tu as peur des espaces publics et, par extension, de la foule ; plus généralement, des espaces où la fuite est rendue difficile. Autophobie. Une crainte morbide et exagérée d'être seule, abandonnée ou isolée. Tu as besoin d'une présence physique, car tu penses être ignorée, mal-aimée, menacée par autrui.


prénom : Clem pseudo : ENYO. âge : 21 ansdisponibilité : 5/7 où as-tu connu le forum : sur bazzart. implication à l'intrigue : oh oui j'aimerais beaucoup être impliquée dans les intrigues.   et avoir un lien avec elizabeth, pourquoi pas.    un dernier commentaire :    


Dernière édition par Emrys Bushnell le Dim 26 Mar - 15:49, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t136-sometimes-you-make-choices-

avatar
Administratrice
Venue en ville : 31/01/2017

Posts : 308

Celeb + © : matthew daddario, @polarize

Points : 282



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 9:42

PREUMS. (Dans ton coeur et sur ta fiche, si c'est pas beau. )
CLEEEEEEEEEEEEEEEM.
Bienvenue. Je veux ma tête partout et que tu montres ton amour pour Noé partout.
Bref, super contente de te voir ici et de rp avec les deux.

Citation :
Rien ne pourrait remplacer l’anatomie des hommes. Une fois que tu fus autorisé à admirer la musculature impressionnante d’un certain goujat, tu n'as pas pu t’empêcher de la désirer par la suite.
Suffit d'aller le voir après les cours et le tour est joué.

Citation :
Célibataire.Tu n'es pas du tout intéressée par l'amour, dégoûtée des promesses non tenues.
Noé va lui faire changer d'avis sur le sujet.


Dernière édition par Noé Abbott le Sam 18 Mar - 9:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 129

Celeb + © : lili flawless reinhart (prométhée.)

Points : 169



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 9:45

@noé abbott :
comment ça exige des trucs. je veux d'abord le gif noérys et après on verra pour ta requête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t136-sometimes-you-make-choices-

avatar
Administratrice
Venue en ville : 31/01/2017

Posts : 308

Celeb + © : matthew daddario, @polarize

Points : 282



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 9:53

Faut d'abord trouver un gif noérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Administratrice
Venue en ville : 28/01/2017

Posts : 251

Celeb + © : lily collins (milkovich)

Points : 221



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 11:00

je le redis, mais le prénom j'en suis amoureuse
bienvenue sur le forum et courage pour le reste de ta fiche
n'hésite pas sur si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com

avatar
Invité
Invité

ce message a été posté le Sam 18 Mar - 11:23

POUSSE NOE : D ABORD C EST MOI
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 212

Celeb + © : douglas booth, iron.

Points : 352



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 11:33

bienvenue, ça promet tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t90-i-wanna-be-your-left-hand-ma

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 876

Celeb + © : Danielle Campbell ; same old love

Points : 523



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 11:47

J'avoue. Je sens que ça va exploser dans les chaumières

Bienvenue en tout cas
Bonne continuation pour ta fiche

_________________


I won't give up
'Cause even the stars they burn. Some even fall to the earth. We've got a lot to learn. God knows we're worth it. No, I won't give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t122-we-push-and-pull-like-a-mag

avatar
Administrateur
Venue en ville : 04/02/2017

Posts : 245

Celeb + © : Dylan O'Brien (eilyam)

Points : 278



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 12:36

cet avatar et ces gifs
bienvenue ma belle !

_________________
green light ♒︎ Those great whites, they have big teeth, oh, they bite you, thought you said that you would always be in love, but you're not in love no more.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t73-boy-you-gotta-do-it-right-li

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 71

Celeb + © : alycia d-carey, ice and fire.

Points : 134



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 12:56

bridget la plus belle, ce nom bienvenue

_________________

( She is brave and strong and broken all at once. As she speaks it is as if her existence is no longer real to her in itself, more like a living epitaph to a life that was. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t98-crazy-like-a-fool

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 35

Celeb + © : Rooney Mara @ Alice

Points : 58



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 12:58

Bienvenue sur le forum jolie Emrys
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 74

Celeb + © : sahara + ealitya (avatar)

Points : 141



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 13:51

trop belle
j'veux un lien, entre étudiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t95-keep-it-mao

avatar
Venue en ville : 18/03/2017

Posts : 129

Celeb + © : lili flawless reinhart (prométhée.)

Points : 169



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 14:11

@Sybille Wolfe : et que dire de lily ?
merci beaucoup.

@Milan Bushnell : le frère pas du tout possessif.
le plus beau.

@Leo Fitzgerald : merciii.

@Apolline Bayers : aah ? pourquoi ?
thanks.

@Liam Bayers : je te renvois tous tes compliments avec dylan.
merci.

@Beth Abbott : alycia.
merci beaucoup ma jolie.

@Faith Eriksen : c'est toi qui est jolie.
merci.

@maona clark : haaan trop mignonne.
avec plaisir ma belle pour le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dlsecrets.forumactif.com/t136-sometimes-you-make-choices-

avatar
Venue en ville : 17/03/2017

Posts : 72

Celeb + © : elias bender rønnenfelt (freesia).

Points : 106



ce message a été posté le Sam 18 Mar - 22:05

décidément, ils sont pas mal tous ces livreurs de pizza.
bienvenue à toi!

_________________
☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Administratrice
Venue en ville : 31/01/2017

Posts : 308

Celeb + © : matthew daddario, @polarize

Points : 282



ce message a été posté le Dim 19 Mar - 5:30

Milan Bushnell a écrit:
POUSSE NOE  : D ABORD C EST MOI
JE SUIS L'HOMME DE SA VIE, ON ME POUSSE PAS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

ce message a été posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
sometimes you make choices in life and sometimes choices make you [Emrys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» «my life was a nightmare.... make it a dream!!!
» Yeah, you show me good loving make it alright need a little sweetness in my life (elya)
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - when I've known this all along. :: - you can't hide secrets. :: - welcome to whitehall-